120 km de nage pour récupérer les déchets dans la Méditerranée

Publié le 26 mai 2017 à 12:19 Demain | 749 vues

Emmanuel Laurin, un jeune aixois de 32 ans, est parti jeudi 25 mai du port de Marseille. Il parcourra les 120 kilomètres qui relient Marseille à Toulon à la nage. L’objectif : ramasser les déchets présents dans la Méditerranée et sensibiliser les locaux. 

La Méditerranée est l’une des mers les plus polluées au monde. On y compte près de 250 milliards de micro-déchets, dont 80% d’entre eux proviennent de la terre. Et presque 90 % de ces déchets sont en plastique. Emmanuel Laurin a une grande passion pour la Méditerranée. Depuis trois ans, il nage 8 kilomètres tous les jours. Mais le jeune homme en avait marre de patauger au milieu des déchets en tous genres. « La première fois que je suis tombé sur un déchet flottant, j’ai pensé que c’était un cas isolé. Puis à chacune de mes nouvelles sorties, j’ai compris que la situation était vraiment préoccupante… », raconte-t-il sur son site.

Afin d’inverser la tendance, Emmanuel Laurin a lancé un projet nommé Le Grand Saphir. Le but ? Nager 120 kilomètres en quatorze étapes, de Marseille à Toulon, tout en ramassant les déchets présents sur son parcours. Il compte sensibiliser la population locale et essayer de rendre un peu d’éclat à la mer au milieu des terres.

Une initiative qui suscite l’enthousiasme

Son projet a rencontré un grand succès auprès des internautes. De nombreuses personnes ont voulu le rejoindre. Mais par soucis d’organisation et de sécurité, “Manu” a dû aménager la première étape afin que des personnes puissent le rejoindre. En effet, c’est environ trois heures de nage et une heure de ramassage d’ordures flottantes. Une fois ramassés, les déchets seront exposés au Vallon des Auffes durant l’été 2017, puis ils seront recyclés. Le jeune homme travaille encore avec plusieurs structures afin de valoriser ces déchets.

Classer et répertorier les déchets

Emmanuel Laurin n’est pas parti seul en mer. Il est accompagné d’un équipage à bord d’un voilier qui va le suivre pendant 15 jours. Deux kayakistes en partenariat avec l’association Mer Terre sont chargés de ramasser les déchets, mais aussi de les répertorier afin de savoir d’où ils proviennent. Il ne s’agit pas de rejeter la faute sur les uns ou les autres. Pour le nageur, la solution est de repenser la consommation et de supprimer tous ces emballages qui finissent malheureusement dans les mers, comme il l’indique au journal 20 Minutes.

Le jeune sportif est suivi par un photographe et un réalisateur indépendant. Le but est de produire un documentaire afin de sensibiliser la population à l’écologie. Cette initiative nous rappelle celle du Franco-Américain Benoît Lecomte qui souhaite relier Tokyo à San Francisco à la nage. L’expédition, qui devrait débuter le 31 mai prochain, durera huit mois.  Au cours de sa traversée, des recherches océaniques et médicales seront menées.

Alice Glaz

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème