En 2022, les œufs seront issus de poules élevées en plein air

Publié le 19 février 2018 à 11:49 Aujourd'hui | 363 vues

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a confirmé dimanche 18 février 2018 la fin des œufs en batterie dans les rayons. D’ici 2022, les œufs dits « coquilles » devront être issus d’élevage de plein air. 

 « Je prends notamment l’engagement qu’il soit interdit d’ici 2022 de vendre des œufs pondus par des poules élevées en batterie », avait affirmé devant le WWF Emmanuel Macron en février 2017. Un an plus tard, cet objectif est toujours d’actualité et Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, l’a confirmé. « En 2022, les œufs coquilles seront issus d’élevage de plein air et plus d’élevage en cage. C’est un engagement de campagne, il sera tenu », a-t-il déclaré dimanche 18 février lors du Grand Rendez-vous Europe1, CNews, Les Echos.

Une bonne nouvelle donc, mais cette interdiction ne s’appliquera qu’aux «œufs coquilles », à savoir ceux que l’on trouve en boîtes ou en vrac dans les magasins. Les produits transformés à base d’œufs ne seront pas concernés par la mesure, tout comme les ovoproduits. Chose qu’exige pourtant l’association L214 qui a lancé en décembre dernier une pétition pour demander l’abolition totale de l’élevage en cage. “La filière française se porte bien, petit à petit il y a moins d’élevage en batterie mais il n’est pas possible d’interdire tous les élevages en batterie”, a souligné Stéphane Travert.

Les Français opposés à l’élevage des poules en cage

La décision du gouvernement va en tout cas dans le sens de l’opinion publique. Selon un sondage YouGov pour L214, réalisé les 6 et 7 février 2018, 90% des Français sont opposés à l’élevage des poules en cage. Plusieurs enseignes ont d’ailleurs anticipé cette interdiction. Monoprix a par exemple exclu les œufs de batterie de ses rayons depuis avril 2016. Grand Frais et le groupe Casino se sont engagés à supprimer de leurs étales les œufs de poules élevées en cage d’ici à 2020. D’autres distributeurs ont fait des annonces en ce sens mais ces derniers se sont fixés la date butoir de 2025. Ils devront donc accélérer leur calendrier. Ce qui est notamment le cas de Leclerc, Intermarché, Auchan, Cora ou encore de Carrefour. De nombreux fabricants ont aussi décidé de bannir dans leurs produits les œufs de batterie. Amora n’en n’utilise plus depuis 2009, Michel & Augustin depuis avril 2017 et Gü depuis 2015. Le groupe Nestlé a quant à lui annoncé en novembre 2017 qu’il n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage dans l’élaboration de tous ses produits d’ici 2020 en Europe et aux États-Unis et d’ici 2025 dans le reste du monde. Voir la liste complète des acteurs engagés sur le site de L214.

Marine VAUTRIN

  1. les oeufs plein air utilise plus d’espace au sol que les oeufs batterie au detriment d’autre cultures ou de foret. le bien etre animal oui notre empreinte au sol augmente

Surprise

“Blue Heart” : le documentaire contre les barrages hydroélectriques dans les Balkans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème