4Ocean : des bracelets pour sauver les océans

Publié le 13 février 2018 à 17:52 Demain | 5371 vues

Nettoyer les océans des déchets plastiques, telle est l’ambition de 4Ocean qui organise à travers le monde des opérations de nettoyage. Celles-ci sont financées par la vente de jolis bracelets confectionnés en matériaux recyclés.

Emballages, bouteilles, sacs, pailles en plastique… Les océans sont devenus des poubelles. C’est d’ailleurs ce qu’ont pu constater Alex et Andrew, deux surfeurs australiens, lorsqu’ils voyaient les pêcheurs locaux de Bali revenir avec des filets de pêche remplis de déchets plastiques. Refusant la fatalité, ces derniers ont donc décidé de retrousser les manches de leur combinaison et de nettoyer eux-mêmes les eaux, les plages et les côtes. C’est ainsi qu’est née 4Ocean. Lancée en 2017, leur entreprise organise aujourd’hui des opérations de nettoyage aux quatre coins du globe, mobilisant des centaines de bénévoles. L’an dernier, 4Ocean était présente dans 16 pays différents. Les deux fondateurs emploient également à temps plein sept capitaines de bateau pour intervenir au large. Aujourd’hui plus de 133 000 kilos de déchets ont été récupérés. À chaque collecte, les ordures sont rincées, triées et acheminées vers un centre de recyclage local.

Des bracelets recyclés

Face à l’immensité de la tâche, 4Ocean a besoin de moyens. Alex et Andrew ont donc eu l’idée de commercialiser des bracelets. Selon 4Ocean, l’achat de chaque bijou permet de financer la collecte d’une livre (environ 450 grammes) de déchets. « One bracelet, one pound », tel est son slogan. Les bracelets sont fabriqués à partir de matériaux recyclés : des bouteilles en verre pour les perles et des bouteilles en plastique pour le cordon. Le hic ? Ces déchets ne proviennent pas des opérations de nettoyage. Toutefois, « toutes les bouteilles collectées sont recyclées, ce qui ne veut pas dire qu’il est impossible qu’une de ces bouteilles se retrouve dans un bracelet », explique 4Ocean sur son site Internet.

Les bracelets ne sont certes pas fabriqués à partir des détritus ramassés en mer et sur les plages mais permettent à l’association de perdurer. Et c’est ça qui compte. Chaque année, on estime qu’entre huit et dix millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. Et si rien n’est fait, les eaux pourraient contenir, en poids, davantage de déchets que de poissons d’ici 2050, selon la Fondation Ellen MacArthur. Cette pollution est particulièrement dangereuse pour les animaux (environ 100 000 mammifères sont tués chaque année) et à terme pour l’Homme. Ces ordures, qui se désagrègent en microparticules, s’intègrent peu à peu à la chaîne alimentaire.

4Ocean s’engage aussi pour de nombreuses causes. En février, l’entreprise a lancé un bracelet en édition limitée pour sauver les ours polaires, victimes de la chasse et du réchauffement climatique.

Les bracelets 4Ocean coûtent 20 dollars (environ 16 euros).

Marine VAUTRIN

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème