Les plateaux à bagages plus sales que les lunettes des toilettes

Aéroports : pourquoi il faut se laver les mains après les contrôles de sécurité

Publié le 11 septembre 2018 à 12:11 Aujourd'hui | 493 vues

Après avoir passé le portique de sécurité à l’aéroport, pensez à vous laver les mains. Selon des chercheurs britanniques et finlandais, les plateaux à bagages passant aux rayons X contiendraient en effet plus de germes que les lunettes des toilettes.

Qu’y a-t-il de plus sale que des toilettes dans un aéroport ? Les bacs en plastique dans lesquels sont placés les effets personnels des passagers lors des contrôles de sécurité, révèlent des scientifiques de l’Université de Nottingham en Angleterre et de l’Institut national finlandais pour la santé et le bien-être social. Durant l’hiver 2016, ces derniers ont prélevé des échantillons sur différentes surfaces de l’aéroport d’Helsinki-Vantaa, fréquemment touchées par les voyageurs : toilettes, poignées des chariots, jouets dans un espace dédié aux enfants, rampes d’escaliers, accoudoirs des sièges aux portes d’embarquement, terminaux de paiement dans les magasins et plateaux à bagages. Ils ont aussi analysé l’air.

Au total, les chercheurs ont détecté des virus sur 10% des surfaces testées, la plus forte concentration se situant sur les bacs. Plus de la moitié des plateaux analysés étaient porteurs de virus, notamment celui de la grippe A, pouvant entraîner des infections respiratoires. En revanche, aucun virus respiratoire n’a été trouvé sur les surfaces des toilettes. La raison est simple : les sièges de WC sont nettoyés régulièrement. Pour les chercheurs, les aéroports devraient fournir des produits désinfectants avant et après l’entrée de chaque point de contrôle. Ces solutions à base d’alcool n’éliminent pas tous les virus sur les mains, mais elles sont efficaces pour de nombreux virus, comme la grippe, soulignent les scientifiques dans leur étude publiée dans la revue BMC Infectious Diseases. Ils recommandent également un nettoyage rigoureux et fréquent des plateaux.

Prévenir les pandémies

« Ces résultats pourraient contribuer à améliorer les stratégies de santé publique dans la lutte contre la propagation des maladies infectieuses dans le monde », a déclaré Jonathan Van-Tam, professeur de protection de la santé à l’Université de Nottingham, cité par le New York Times. « Cette étude* pourrait également aider à éduquer les gens sur la façon dont les infections que nous essayons d’éviter chaque hiver se propagent », a-t-il ajouté. Pour éviter tout risque de contagion, il est conseillé de se laver les mains le plus souvent possible et de tousser dans un mouchoir ou sa manche. « Ces simples précautions peuvent aider à prévenir les pandémies et sont particulièrement importantes dans les zones surpeuplées telles que les aéroports qui transportent des personnes à destination et en provenance de nombreuses régions du monde. »

*L’Union européenne a financé un projet de recherche, nommé Pandhub, sur la prévention de la propagation des agents pathogènes « à haut risque » par les transports publics. L’étude menée par les chercheurs britanniques et finlandais fait partie de ce projet.

Justine Dupuy

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème