Amazon : 800 employés vont travailler dans une forêt tropicale

Publié le 31 janvier 2018 à 16:42 Aujourd'hui | 852 vues

Amazon a inauguré mardi 30 janvier 2018 à Seattle (États-Unis) son nouveau siège social. Sa particularité : il s’agit de trois dômes renfermant plusieurs milliers de plantes pour stimuler la créativité des employés.

Passer des journées entières dans un bureau exigu peut en fatiguer plus d’un. D’ailleurs, qui n’a jamais rêvé de se mettre au vert quelque temps pour respirer un air plus pur ? Le géant américain du commerce en ligne a concrétisé cette idée. Mardi 30 janvier 2018, à Seattle, au nord-ouest des États-Unis, Amazon a inauguré son nouveau siège social au concept innovant. Baptisé The Spheres, celui-ci est fait de trois dômes avec en son cœur une multitude de plantes. “Avec The Sphere, notre but était de créer un lieu de partage unique en son genre où les employés pourraient collaborer et innover ensemble, et où la communauté de Seattle pourrait se rassembler pour découvrir la biodiversité dans le centre-ville”, a déclaré John Schoettler, vice-président de l’immobilier et des infrastructures d’Amazon, dans un communiqué. Ce lieu atypique, qui se situe juste à côté du tout premier magasin sans caisse, également conçu par Amazon, est aussi ouvert au public. Le but de ces dômes végétaux : optimiser la créativité et l’efficacité des salariés, a spécifié le PDG d’Amazon Jeff Bezos lors de l’inauguration.

Pas de bureaux, d’imprimantes ou de salles de réunion

Concrètement, The Spheres se compose de trois bulles, de 2 643 panneaux en verre transparent et d’une armature en acier blanc. La plus grosse d’entre elles fait un peu moins de 30 mètres de haut pour un diamètre d’environ 40 mètres. Au cœur de la structure, pas moins de 40 000 plantes de 400 espèces différentes en provenance de 50 pays. “La plupart des plantes à l’intérieur de The Spheres proviennent d’écosystèmes de forêt de nuages où les plantes prospèrent sur les flancs de montagnes à une altitude allant de 3.000 à 10.000 pieds”, soit entre 900 et plus de 3 000 mètres, indique le communiqué. Autrement dit, ces plantes reçoivent de l’eau directement des nuages plutôt que de la pluie. Parmi les végétaux, des spécimens de l’Université de Washington et du jardin botanique d’Atlanta. La plus spectaculaire : un Ficus rubiginosa baptisé Rubi venu tout droit de Californie. L’espèce mesure plus de 16 mètres de haut, 7 mètres de large et pèse plus de 16 000 kilos. Pour un environnement optimal, The Spheres se calque au cycle diurne. Dans les faits, en journée, la température sera d’environ 22 degrés avec un taux d’humidité de 60% et la nuit il ne fera plus qu’une douzaine de degrés pour un taux d’humidité de 85%.

Autre spécificité de ce centre ? Bien qu’il s’agisse d’un espace de travail, il n’y a ni bureau, ni imprimante, ni salle de réunion. Les 800 employés du site sont ainsi “encouragés” à déambuler dans les cinq niveaux que comportent The Spheres. Ils peuvent également se retrouver sur différentes plateformes, près d’une cascade, ou bien dans le “nid”. Celui-ci peut accueillir environ 15 personnes sur un banc circulaire autour de trois tables basses, le tout à plus de 10 mètres de haut. “L’idée c’est de se concentrer à la nature. Nous sortons de l’environnement de travail habituel”, a indiqué dans une vidéo de Franceinfo Ron Gagliardo du service horticole d’Amazon.

Pour en savoir plus sur The Spheres, rendez-vous ici et pour une vue 360° de l’intérieur ici.

 

DID YOU KNOW: Most of the plants in The Spheres are from an area near the equator. ?: @mp_holmes

Une publication partagée par The Spheres (@seattlespheres) le

Marie Bascoulergue

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème