Angers et Nantes sont les villes les plus vertes de France

Publié le 14 mars 2017 à 15:05 Aujourd'hui | 398 vues

L’Observatoire des villes vertes a dévoilé, ce mardi 14 mars, son palmarès des villes les plus vertes. Angers et Nantes arrivent en tête du classement grâce à des politiques volontaristes en matière d’investissement en faveur des espaces verts et des actions innovantes pour la préservation de la biodiversité.

Si vous résidez à Angers, sachez que vous vivez dans la ville la plus verte de France, selon le dernier palmarès réalisé par l’Observatoire des villes vertes, qui réunit l’Union nationale des entreprises du paysage et Hortis, l’organisation regroupant les responsables de la nature en ville. La ville d’Angers est suivie de Nantes et Strasbourg.

Pour réaliser son classement, l’Observatoire a interrogé les 50 plus grandes villes de France entre juin et novembre 2016. Cinq grands critères de notation ont été établis pour déterminer le classement : l’importance du patrimoine vert accessible au public, les efforts d’investissement de la commune en faveur du développement du végétal, la préservation de la biodiversité, la promotion des parcs, jardins et espaces naturels en vue de dynamiser la vie locale ou d’attirer des touristes, et la politique d’entretien des espaces verts et de gestion des déchets verts. Ces critères ont été évalués à l’aune de 25 indicateurs, allant de la surface d’espaces verts à la part du budget communal dédiée aux aménagements paysagers, en passant par l’existence d’un plan « biodiversité » à l’échelle de la ville ou encore l’incitation au compost auprès des particuliers.

Angers : 100 m² d’espaces verts par habitant

En tête du classement, on retrouve donc Angers. «  Avec près de 100 m² d’espaces verts par habitant – loin devant la moyenne nationale de 48 m² – la ville fait figure d’exception. À Angers, les espaces verts publics (hors forêts) représentent plus de 14 % de la surface de la ville », souligne l’Observatoire dont l’objectif est « de développer la réflexion sur les perspectives de la ville verte en France et promouvoir le foisonnement d’initiatives végétales en milieu urbain ». La ville alloue près de 3,5% du budget communal au développement du vert en ville.  « Un investissement payant : Angers est l’une des villes de France où la qualité de l’air est la meilleure » saluent les auteurs du palmarès. De plus, avec son Agence 21 pour la biodiversité, Angers s’est fixé des objectifs ambitieux pour lutter contre toute disparition de faune et de flore sur son territoire : inventaires, gestion écologique des arbres, végétalisation des « zones grises » ».

L’Observatoire met aussi en avant la création de 300 mini jardins, ainsi que 50 « GreenPods ». Ces jardinières installées sur la voirie sont entretenues par des collectifs d’habitants et de commerçants et « constituent autant de refuges pour les insectes qui reviennent peupler la ville ». Pour anticiper l’interdiction des produits phytopharmaceutiques, Angers a également développé des méthodologies innovantes, « de la conception des espaces jusqu’à la formation des agents aux nouvelles techniques d’entretien tel que le paillage (60 % des déchets sont recyclés sur place) ».

Nantes, championne de l’investissement vert

En deuxième position, on retrouve Nantes. « Avec 37 m² d’espaces verts par habitant, la 6e plus grande ville de France est un exemple à suivre », souligne l’Observatoire. La ville souhaite d’ailleurs offrir à chaque Nantais un espace vert à moins de 300 mètres de chez lui. Selon les auteurs de ce palmarès, « Nantes est la ville de France qui mise le plus sur ses espaces verts : 69 euros par habitant sont consacrés aux espaces verts tous les ans, soit un budget 50 % supérieur à la moyenne nationale. En 2016, la ville a investi plus de 17 millions d’euros dans la création de nouveaux espaces verts, près de 4 fois plus que les autres villes ! » La commune nantaise travaille également au développement de « l’étoile verte », un projet qui reliera tous les espaces verts sur son territoire et les coulées vertes déjà existantes. Objectif : “offrir à la faune la possibilité de profiter d’espaces protégés des nuisances urbaines. Un projet qui dépassera les frontières de la ville, car la municipalité travaille activement avec la région Pays de la Loire pour garantir la continuité des trames vertes et bleues ».

Sur la troisième marche du podium des villes les plus vertes, on retrouve Strasbourg. La ville, qui s’est lancée le défi de devenir la “capitale verte de l’Europe”, peut déjà s’appuyer sur un riche patrimoine naturel. Les habitants disposent de 116 md’espaces verts par habitant, soit 2,5 fois plus que la moyenne française. Pour devenir une capitale verte, la ville a déployé le plan « Strasbourg, grandeur nature » dont l’objectif est de lier biodiversité, solidarité, végétal et citoyenneté. La ville n’a pas attendu pour devenir une ville « « zéro-phyto ». Voilà 9 ans qu’elle a banni les produits phytosanitaires. Autre atout : Strasbourg incite ses citoyens à composter leurs déchets verts (aide au financement, plateforme de tri, organisation de stages gratuits etc.)

Les villes françaises peuvent mieux faire

Angers, Nantes et Strasbourg sont de beaux exemples. Mais globalement, les grandes villes restent encore “trop pauvres en espaces verts”, estime l’Observatoire. La part du budget des communes consacrée à l’investissement pour les nouveaux espaces verts reste faible: 1,3 % du budget total des grandes villes en moyenne. Les villes “ne consacrent que 46,50 € par an et par habitant en moyenne ! Un budget en baisse de 1,50 euro par rapport à 2014”, déplorent Catherine Muller, présidente de l’Unep, et Jean-Pierre Gueneau, Président d’Hortis. Selon l’Observatoire, 6 Français sur 10 estiment que la création de nouveaux espaces verts devrait être la priorité numéro 1 des collectivités. Les espaces verts présentent en effet de nombreux avantages : “attractivité des territoires, maintien et création d’emplois durables et non délocalisables, amélioration de la santé et du bien-être des habitants ainsi que de la qualité de l’air en ville”. “Les espaces verts apportent une solution intelligente et durable à de nombreuses problématiques urbaines actuelles”, affirment-ils.

palmares-villes-verts

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Justine Dupuy

Surprise

Les Restos du Coeur lancent leur troisième campagne hivernale

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème