Cultiver du safran chez soi

Arrêtez d’acheter du safran, faites-en pousser !

Publié le 8 septembre 2018 à 9:30 Aujourd'hui | 592 vues

Le safran est issu d’une fleur mauve baptisée crocus sativus qui appartient à la famille des Iridacées. Cette dernière se cultive facilement, alors pourquoi ne pas se lancer ? Suivez le guide.

Le safran est la star des épices. Apprécié en cuisine, il a une saveur aromatique légèrement amère et un goût proche du foin avec quelques notes métalliques. En plus de colorer les plats d’une belle teinte jaune orangé, le safran est un exhausteur de goût, il révèle les saveurs des aliments qu’il accompagne. Délicieux, le safran est également excellent pour la santé. Il possèderait notamment des vertus digestives et antispasmodiques. L’histoire raconte qu’Alexandre le Grand en saupoudrait aussi dans son bain chaud pour soigner ses blessures et se donner du courage, et que la reine Cléopâtre utilisait cette épice comme aphrodisiaque.

Reste que le safran n’est pas à la portée de toutes les bourses. À 30 000 euros le kilo, c’est l’épice la plus chère au monde. Elle est d’ailleurs surnommée l’« or rouge ».  Et pour cause : le safran se cultive grâce au crocus sativus, une plante dont on extrait les stigmates du pistil (filaments rouges) avant de les faire sécher. Pour produire un gramme de safran, il faut environ 150 fleurs. La plante ne fleurit également que pendant quelques semaines, la récolte doit donc s’effectuer rapidement et uniquement à la main. Outre son prix, le safran n’est pas toujours de bonne qualité. Pire, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), publiée en juin 2018, révélait que 81% des safrans contrôlés, vendus dans le commerce, n’étaient pas conformes. Les enquêteurs avaient par exemple trouvé du safran commercialisé comme de la « fleur de safran » constitué à 100 % de… fleurs de carthame !

Si vous appréciez le safran, pourquoi ne pas plutôt en faire pousser chez vous ? Le crocus à safran se cultive très facilement et demande peu d’entretien.

Comment cultiver le crocus à safran ?

Le crocus sativus ou crocus à safran appartient à la famille des Iridacées. On le cultive à partir de ses bulbes, aussi appelés cormes. Ces derniers sont vendus dans les jardineries ou sur Internet à des prix très raisonnables (5 euros environ pour un sachet de 10 bulbes). Vous en trouverez facilement. Le crocus se met en terre à partir du mois de juillet et jusqu’à fin août, pour une floraison de septembre à novembre. Il a besoin d’un sol meuble et bien drainé pour croître. Il ne doit pas être lourd et trop argileux. Si votre sol est trop lourd, vous pouvez l’alléger avec du sable ou de la tourbe. Attention toutefois, un sol trop sablonneux risque de s’assécher rapidement et donc de provoquer la mort des bulbes. Exposition : plein soleil. La plantation peut s’effectuer en pleine terre ou jardinière sur un balcon ou une terrasse.

Après avoir bien préparé votre terre (élimination des mauvaises herbes, etc.), plantez les bulbes, pointe vers le haut, à 15-20 centimètres de profondeur en les espaçant de 10 centimètres environ. N’arrosez pas les bulbes, ces derniers seront en dormance jusqu’à l’automne. En revanche, en cas de forte sécheresse, un peu d’eau sera la bienvenue. Pensez à désherber régulièrement entre les bulbes pour éviter toute concurrence. Chaque bulbe donnera une à trois fleurs la première année. Puis 4 à 12 fleurs les années suivantes. Après chaque période de floraison, le bulbe produit des petits bulbes (bulbilles) qui se développent jusqu’au printemps suivant. À noter qu’il faudra arracher et changer de place vos bulbes tous les 3 à 5 ans, en raison de l’appauvrissement du sol.  Cette opération s’effectue en général fin juin/ début juillet. Il est conseillé de séparer les bulbilles du bulbe mère. Avant de les replanter, pensez à les nettoyer et les sécher. Les plus petits ne donneront pas de fleurs la première année.

Soyez vigilant aux maladies. Parmi elles, on retrouve le rhizoctone violet, la fusariose et le tacon. Le crocus est également l’un des plats préférés des mulots et des campagnols.

Comment récolter et conserver le safran ?

La récolte s’effectue généralement au mois d’octobre. L’idéal sera de cueillir la fleur de safran dès qu’elle s’ouvre et tôt le matin afin que le soleil n’abîme pas les filaments. Et dépêchez-vous, la fleur ne vit pas plus de 48h ! Lors de la cueillette, veillez à ne pas couper les feuilles de la plante car ces dernières permettent au bulbe de se régénérer et de produire les petits bulbes. Une fois les fleurs récoltées, il faut ensuite procéder à leur « émondage ». Cette étape consiste à séparer les stigmates de la fleur. Vous pouvez utiliser une pince à épiler ou vos ongles si ces derniers sont suffisamment longs. Ne reste plus qu’à les faire sécher au four, idéalement porte ouverte. Pour un safran « safrané » : 50 degrés pendant 20 minutes. Pour un safran« épicé » : 30 degrés pendant 30 minutes. Les filaments doivent être légers, cassants et de couleur rouge sang.

Le safran se conservera ensuite dans un bocal en verre hermétique à l’abri de la lumière. Avant de le consommer, attendez deux à trois mois afin qu’il puisse s’« affiner ». À vous ensuite les bons petits plats au safran… maison !

Cultiver du safran chez soi

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème