Les astuces pour dire stop au gaspillage alimentaire

Publié le 16 octobre 2016 à 10:00 Aujourd'hui | 1659 vues

Lutter contre le gaspillage alimentaire, ce n’est pas compliqué. Il suffit d’adopter les bons gestes. Voici quelques astuces qui feront du bien à l’environnement mais aussi à votre portefeuille.

Les chiffres sont alarmants. En France, selon l’Ademe, le gaspillage alimentaire est estimé à 10 millions de tonnes par an, c’est-à-dire que 19% (environ 1/5) de nourriture va à la poubelle alors qu’elle est encore consommable. Cela représente 16 milliards d’euros par an jetés et 3% de nos émissions de gaz à effet de serre : un impact carbone de 15,3 millions de tonnes de CO2, soit cinq fois plus que les émissions dues aux avions effectuant des vols intérieurs ! Chaque consommateur gaspille 29 kilos par an de nourriture, dont 7 kilos d’aliments encore emballés.

Si les campagnes de sensibilisation se multiplient, trop peu de Français adoptent les bons réflexes. Simples et efficaces, ces astuces vous permettront de faire des économies et de faire du bien à la planète. Qui dit mieux ?

Acheter la bonne quantité d’aliments au supermarché

Pour ne plus se retrouver à jeter à la poubelle des aliments non consommés, préparez votre visite au supermarché. La première étape passe par un inventaire de votre frigo, de vos placards et de votre congélateur, puis notez ce qui vous manque sur une feuille de papier ou bien sur votre smartphone. Vous pouvez également prévoir les menus de la semaine pour acheter les ingrédients au plus juste.

Dans le magasin, n’achetez que ce qu’il y a sur votre liste et ne succombez pas aux appels des promotions de produits périssables qui se vendent par lots. La moitié dépassera la date de péremption et se retrouvera une nouvelle fois dans vos poubelles. Conseil : ne partez pas le ventre vide au supermarché. Vous aurez envie de tout acheter.

Identifier les dates de péremption

Lors de vos courses, essayez d’acheter des produits aux dates de péremption larges, surtout pour les produits frais de types charcuterie, produits laitiers ou poisson. Sachez que les indications de consommation sont différentes. Deux étiquettes existent aujourd’hui : la mention DLC (date limite de consommation) pour les denrées périssables et la DDM (date de durabilité minimale), qui remplace la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Par exemple, si un produit indique « À consommer de préférence jusqu’au », vous pouvez le manger quelques jours après sa DLC et s’il indique « À consommer jusqu’au », ne le mangez plus. Il devient impropre à la consommation. D’ailleurs, si par inadvertance vous consommez un laitage périmé, son odeur et son goût vous indiqueront tout de suite s’il est encore bon.

À noter que certains supermarchés mettent en tête dans leurs rayons les aliments dont la DLC approche. Prenez plutôt un produit tout derrière. Sa date limite sera plus longue.

Acheter dans le bon ordre

Lorsque vous faites vos courses, veillez à ne pas rompre la chaîne du froid. Les microbes et les bactéries risquent de se développer et de rendre les aliments inconsommables, surtout ceux qui sont congelés. Vous commencerez par les produits non alimentaires et les produits alimentaires qui ne sont pas au rayon frais, tels que les conserves, le pain, les fruits et légumes ou encore les produits d’épicerie. Achetez les produits frais et surgelés au dernier moment et placez-les dans un sac isotherme, un pour le frais et un autre pour le surgelé. Une fois dans la voiture, mettez-les dans le coffre et filez directement chez vous. Si vous devez faire un petit détour avant de rentrer, pensez à la glacière.

Optimiser son frigo

À chaque produit sa place dans le frigo. Dans la zone froide (entre 0°C et 4°C), on rangera la viande, les volailles, les poissons, la charcuterie, les fromages frais et au lait et vos yaourts. Dans la zone fraîche (entre 4°C et 6°C), on y placera les aliments cuits, les produits faits maison ou encore les pâtisseries. Dans le bac à légumes, les fruits et légumes, bien évidemment. Enfin, dans la porte du réfrigérateur, on mettra les jus de fruits entamés, les œufs, le lait et le beurre. Reportez-vous à la notice pour connaître la température des différentes zones de votre frigo. Si vous l’avez perdue, placez quelques heures un thermomètre dans un verre d’eau pour mesurer la température d’un niveau. Puis, recommencez pour chacun d’entre eux. Pratique et efficace ! N’oubliez pas aussi la règle du premier rentré, premier sorti.

Congeler ses aliments

Face à un surplus de nourriture, n’hésitez à pas les congeler. Ils pourront se consommer plus tard et sans crainte, même après la date limite de consommation. Petite astuce, le fromage à pâte pressée se congèle très bien mais attention à ne pas le congeler après le dépassement de sa date de péremption.

Cuisiner les restes

Au lieu de jeter, faites de bons petits plats avec vos restes. Par exemple, avec des pommes, vous pouvez faire une compote délicieuse, avec du pain rassis, du pain perdu, de délicieux croûtons pour une soupe ou une salade, ou encore avec du poulet, un chou farci ! Les épluchures de vos légumes peuvent être aussi réutilisées. Celles des carottes peuvent se transformer par exemple en chips ! Avec les restes, on peut en effet cuisiner une multitude de plats et desserts aussi délicieux les uns que les autres.

Des sites et des applications anti-gaspi

Parce que votre smartphone ne vous quitte plus, il deviendra votre meilleur ami pour vous aider à lutter contre le gaspillage alimentaire. Tournez-vous vers des sites ou des applications spécialement dédiées. Parmi elles, on retrouve CkeckFood, l’appli qui vous alerte automatiquement sur votre téléphone mobile, quand un de vos aliments ne sera bientôt plus consommable. Le site Gaspifinder, lui, vous indique le nombre de jours pendant lesquels un produit est encore consommable après sa date limite d’utilisation optimale. Il suffit d’entrer les chiffres de son code-barres dans le moteur de recherche.

Autre site : Partage ton frigo. Via la plateforme, les internautes partagent leurs aliments bientôt périmés. S’il vous reste quelques tranches de jambon et que vous savez que vous n’allez pas les manger, vous les proposez et une personne à proximité de chez vous viendra les chercher. Vous pouvez aussi vous tourner vers Frigo Magic. Cette application propose des centaines de recettes avec les produits qu’il vous reste dans votre réfrigérateur. Il suffit d’indiquer les ingrédients qu’il vous reste et l’appli vous donne des idées.

Vous avez un potager chez vous et vous avez trop de tomates et carottes ? Le site madeinpotager.com est là pour vous et propose une vraie solution contre le gaspillage alimentaire. Ce dernier permet d’échanger, donner et vendre son surplus de fruits et légumes. Il met en relation des producteurs locaux, que ce soit des particuliers ou des professionnels, avec des amateurs de bons produits. Son atout : il ne prend aucune commission. Anti-gaspillage, éco-responsable et créateur de liens de proximité, Made in Potager a tout bon.

Bref, lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est simple. Il suffit d’un peu de bonne volonté pour faire la différence. Et puis voyez cet avantage, vous descendrez moins la poubelle. Au restaurant, n’oubliez pas de demander votre doggy bag ! Si vous luttez contre le gaspillage à la maison, faites-le aussi en dehors de chez vous.

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème