Avec “Fairvioo” faites un don à une association sans dépenser un centime

Publié le 5 juin 2018 à 9:52 Aujourd'hui | 1311 vues

Co-fondée en octobre 2017 par Vincent Farines et Julien Legret, “Fairvioo” est la première plateforme de bouche à oreille qui transforme votre opinion en don. Pour soutenir l’association de votre choix, il vous suffit de commenter votre dernier achat !

Combien de fois a-t-on eu envie de donner de l’argent à une cause qui nous tient à cœur mais sans en avoir les moyens ? Une fois de trop pour certains militants dans l’âme. Heureusement, des alternatives voient le jour. “Un avis, un don”. Voilà le concept trouvé par deux entrepreneurs diplômés de Paris-Dauphine en octobre dernier. Innovante et pratique, la plateforme “Fairvioo” n’est âgée que d’une semaine seulement. Elle permet aux consommateurs de se conseiller mutuellement tout en soutenant une association.  “Fairvioo” fait référence à “Fair view” (Vue juste en français). Selon le co-fondateur Vincent Farines, “le mot “Fair” porte l’idée de l’éthique et “View” fait écho à “Review” qui peut signifier avis en ligne en anglais”. En effet, l’internaute exprime non seulement son point de vue sur un produit qu’il a acheté, mais il permet également de rendre le monde plus juste en soutenant la cause de son choix. À terme, l’objectif des fondateurs est d’aider les petits et moyens commerçants à se développer grâce aux avis qu’auront générés les internautes sur leurs produits.

90% des consommateurs consultent les avis en ligne avant d’acheter

L’idée est partie d’un “constat de consommateur” comme l’explique Vincent Farines à Réponse Conso : “aujourd’hui, 90% des consommateurs consultent les avis en ligne avant d’acheter un produit. Pourtant, même si on lit beaucoup d’avis, on en dépose jamais. On a donc eu l’idée d’inciter socialement les gens à le poster. On utilise avec Fairvioo le principe de “générosité embarquée”. Né au Royaume-Uni, le concept consiste à insérer un élément social dans un acte du quotidien”. Une idée efficace. En seulement quelques mois, la start-up est heureuse de compter déjà cinq partenaires associatifs : “Cœur de Forêt” qui lutte pour la reforestation et la protection des forêts, “Entrepreneurs du Monde” qui développe des programmes de microfinance sociale, “Surfrider Foundation Europe” qui protège les lacs, les rivières, les océans et le littoral, “Tout le monde contre le cancer”, et “Un enfant par la main” qui soutien les enfants et les familles démunis.

Fairvioo reversera 20% de ses revenus aux associations

Pour participer, il faut se créer un compte sur le site de Fairvioo. On peut ensuite commenter son dernier achat de la société de son choix. Un large panel d’entreprises a déjà été commenté avec notamment Amazon, Asos, C-discount, Cyrillus, Darty, Decathlon, Interflora, Sephora, Voyages SNCF, Zalando ou encore Zara. Avant de commenter, on peut noter l’entreprise entre 1 et 5 étoiles, préciser la date de son achat, écrire son avis, choisir son association et enfin publier ! Chaque membre dispose d’une fiche sur le site qui énumère ses avis et les associations qu’il a choisies de soutenir. C’est Fairvioo qui s’engage à verser de l’argent aux associations, soit 20% de ses revenus. Concrètement, plus une association aura été sélectionnée par les internautes, plus elle recevra d’argent. Pour augmenter leurs finances, les entrepreneurs ont également prévus de vendre un kit d’analyse des avis des consommateurs aux e-commerçants. L’équipe travaille actuellement sur un système d’alerte par e-mail et SMS qui inciterait le consommateur à aller publier son avis quelques temps après son achat. Fairvioo est lauréat de la bourse French Tech 2018, a déjà rejoint le “D-Incubator”, incubateur de Paris-Dauphine réservé à ses diplômés, et la communauté des startups sociales. Jusqu’où ira la plateforme ?

Claire Lebrun

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème