Bactérie E. coli : rappel de reblochon AOP vendu chez Leclerc

Publié le 11 mai 2018 à 18:12 Rappel de Produit | 653 vues

Les centres E. Leclerc procèdent au rappel du reblochon AOP 450 grammes de la marque « Nos régions ont du talent », fabriqué par la société Fromagerie Chabert. Selon des investigations des autorités sanitaires, sept enfants âgés d’un an et demi à trois ans ont été infectés par la bactérie E. coli.

Les centres E. Leclerc ont annoncé ce vendredi 11 mai procéder au rappel du reblochon AOP 450 grammes de la marque « Nos régions ont du talent », fabriqué par la société Fromagerie Chabert ». Ce rappel fait suite à de nombreux cas d’intoxication alimentaire  par la bactérie E. coli 0.26. « Santé publique France et le centre national de référence des Escherichia coli (Institut Pasteur et Hôpital Robert Debré, Paris) ont identifié sept cas d’infections à Escherichia coli, dont six syndromes hémolytiques et urémiques, survenus chez des enfants âgés de un an et demi à 3 ans. Les investigations menées par les autorités sanitaires ont confirmé un lien épidémiologique entre ces cas et la consommation de reblochons entiers au lait cru de marque « Nos régions ont du talent » commercialisés dans les enseignes Leclerc de plusieurs régions », indiquent les ministères de l’Agriculture et de la Santé dans un communiqué commun.

Ne pas consommer le fromage

« Dans l’attente de résultats d’analyses complémentaires, et à titre préventif », tous les reblochons entiers au lait de cru de marque « Nos régions ont du talent » commercialisés depuis le 21 janvier 2018 dans les magasins Leclerc sont rappelés. Les consommateurs en possession du reblochon ne doivent pas le consommer et le rapporter en point de vente. Un numéro vert a été mis en place : 0800.011.100.

« Cette bactérie virulente peut entraîner dans la semaine suivant la consommation de l’aliment contaminé des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements. Ces symptômes peuvent évoluer (dans 5 à 8% des cas), après une semaine environ, vers un syndrome hémolytique et urémique, forme clinique sévère d’une infection à Escherichia coli », rappellent les deux ministères. Les personnes qui auraient consommé le reblochon concerné et qui présenteraient ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation et la nature du germe contaminant.

Justine Dupuy

  1. Est ce que ce fromage conomme dans une tartiflette est dangereux?

Surprise

“Blue Heart” : le documentaire contre les barrages hydroélectriques dans les Balkans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème