Bali : ce plongeur nage dans un océan de déchets en plastique

Publié le 6 mars 2018 à 15:51 Aujourd'hui | 887 vues

Rich Horner, un plongeur britannique, s’est filmé samedi 3 mars 2018 lors d’une session de plongée au large des côtes de Nusa Penida, une petite île indonésienne au sud-est de Bali. On le voit ainsi nager dans une véritable mer de plastique. 

Réputé pour sa mer turquoise et ses plages de sable fin, Bali est souvent considéré comme une île paradisiaque. Pourtant, depuis quelque temps, le rêve vire au cauchemar. Sacs en plastique, emballages, gobelets… Autant de déchets qui envahissent les eaux et plages de l’île. D’ailleurs, cet amas d’immondices est tellement conséquent que les autorités indonésiennes ont déclaré en novembre dernier un état “d’urgence déchets” le long d’une rive de six kilomètres comprenant les plages de Kuta, Jimbaran et Seminyak. La récente vidéo (voir ci-dessus) de Rich Horner confirme que ce décor idyllique n’est plus ce qu’il était.

Le 3 mars dernier, ce plongeur britannique vivant à Bali s’est filmé au cours d’une plongée près des côtes de Manta Point à Nusa Penida. Pendant un peu plus de deux minutes, on aperçoit difficilement quelques poissons (très peu nombreux), une méduse et une raie en train de nager péniblement dans une eau trouble, au beau milieu de déchets en plastique. “Oh, et du plastique. Des sacs plastique, des bouteilles en plastique, des gobelets en plastique, des plaques en plastique, des seaux en plastique, des sachets plastique, des pailles en plastique, des paniers en plastique, des sacs plastique, encore plus de sacs plastique, du plastique, du plastique, tant de plastique !”, écrit le plongeur sur son compte Facebook, précisant que lors de sa session de plongée, “il n’y avait pas beaucoup de Mantas”. Pire encore, à la fin de la vidéo, on peut voir Rich Horner passer en dessous d’une étendue de déchets qui flottent à la surface de l’eau.

L’Indonésie, le deuxième plus gros pollueur de plastique

Le lendemain, Rich Horner a décidé de revenir sur les lieux. Cependant, les déchets avaient disparu, explique-t-il. Et pour cause, les courants les ont emportés. “Le plastique continue son voyage dans l’océan Indien pour se décomposer lentement en morceaux de plus en plus petits puis en microplastiques. Mais ne disparaissent jamais.” Pour rappel, l’Indonésie est le deuxième plus grand pollueur de plastique au monde, juste après la Chine. L’an dernier, le gouvernement de l’archipel a déclaré vouloir réduire les ordures marines en plastique de 70% d’ici à 2025.

Cette vision d’horreur n’est pas sans rappeler les photos de Caroline Power. En octobre dernier, la photographe avait partagé sur Facebook plusieurs clichés pris à proximité des îles honduriennes de Roatán et de Cayos Cochinos. On pouvait y voir plusieurs milliers de déchets flottant à perte de vue sur plusieurs kilomètres, dont des bouteilles, des fourchettes, des assiettes, des sacs ou encore des emballages. Une véritable mer de déchets.

Marie Bascoulergue

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème