Belgique : l’urine des festivaliers transformée en eau potable

Publié le 9 juillet 2018 à 15:29 Demain | 653 vues

Du 3 au 5 août se déroulera le festival Dranouter. Durant cet événement, qui accueillera de nombreux artistes, une expérimentation assez insolite sera menée, celle de recycler l’urine des festivaliers en eau potable.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » disait Lavoisier. Et ça, le festival Dranouter l’a bien compris. Durant cet événement, qui se déroulera du 3 au 5 août prochain, l’urine des festivaliers sera recyclée en eau potable, rapporte Franceinfo. Ce projet, baptisé Saturn, est porté par deux scientifiques de l’Université de Gand. « Beaucoup de produits pharmaceutiques et d’engrais peuvent être trouvés dans l’urine », expliquent les chercheurs Sebastiaan Derese et Giliam Agten à Het Laatste Nieuws. « Nous avons l’intention de récupérer autant d’eau et d’engrais que possible avec peu de matières premières pour transformer l’urine en eau potable ». Il s’agirait de la première expérimentation de ce type.

Des tentes abandonnées recyclées en ponchos

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme WAVE, auquel neuf autres festivals se sont associés. Il s’agit d’un « projet concret de durabilité qui implique moins de gaspillage, moins de transport et moins de consommation d’énergie », souligne HLN. 40 000 euros y ont été investis par les dix événements. « C’est la première fois dans l’histoire que les festivals flamands font un effort financier collectif », note le quotidien. Outre la transformation de l’urine en eau potable, le festival Dranouter va aussi lancer un projet nommé « Poncho ». « Pour ce dernier, les tentes abandonnées seront utilisées pour faire des ponchos », explique Jeroen Verdonck, membre du personnel du festival.

L’urine des festivaliers intéresse. En 2015, la brasserie Nørrebro Bryghus avait d’ailleurs eu l’idée de récupérer le liquide jaune des participants à Roskilde, un festival populaire en Europe du Nord, pour fabriquer une bière ! Ici, le fluide récupéré avait servi d’engrais aux champs d’orge cultivés pour la fabrication.

Marine VAUTRIN

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème