Bouteilles d’eau, rasoirs et autres objets en plastique : par quoi les remplacer ?

Publié le 5 juillet 2018 à 16:09 Aujourd'hui | 429 vues

Éliminer le plastique de son quotidien, ce n’est pas impossible. Certains objets peuvent être facilement remplacés. 

Les objets en plastique polluent énormément. Lorsqu’ils ne sont pas recyclés, ceux-ci sont incinérés. Au pire, ils finissent dans la nature, polluant les sols, les rivières et les océans. Chaque année, huit millions de tonnes de plastique finiraient dans les eaux de notre belle planète, soit l’équivalent d’un camion qui se déverserait dans la mer toutes les minutes. Une pollution qui menace non seulement les êtres marins mais aussi notre santé. Selon un rapport de la fondation Ellen MacArthur, si rien n’est fait, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons d’ici 2050. Pour enrayer ce fléau, pourquoi ne pas essayer de supprimer le plastique de notre quotidien ? C’est d’ailleurs ce que propose l’association australienne « Plastic Free July » (juillet sans plastique). Pendant un mois, elle nous invite à réduire, voire à éliminer le plastique de notre vie quotidienne. Ce défi semble difficile mais pas impossible. Pour dire adieu au plastique, on peut déjà remplacer certains objets.

Objets en plastique à usage unique : quelles alternatives ?

  • La bouteille d’eau par une gourde. Adieu les bouteilles en plastique et bonjour à la gourde en inox. Écologique et économique, la gourde a tout pour elle. Plus besoin aussi de transporter ses packs d’eau trop lourds. Et si vous n’êtes toujours pas convaincue, sachez que vous n’êtes pas à l’abri de toute substance toxique en buvant de l’eau en bouteille. Selon une étude publiée en mars 2018, plus de 90% des bouteilles d’eau en plastique vendues dans le monde seraient contaminées par des microplastiques. Une autre bonne raison d’adopter la gourde.
  • La paille en plastique par une paille en inox, en carton ou en bambou. De par leur petite taille, les pailles en plastique sont difficilement recyclables et se retrouvent bien souvent dans les océans. Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives à ces petits tubes polluants : la paille en inox, en carton ou en bambou.
  • Le gobelet par un mug. Pour boire son petit café ou siroter un jus de fruit, on prend un mug plutôt qu’un gobelet.
  • Les assiettes jetables par un bento ou un bocal en verre pour les déjeuners ou dîner à l’extérieur. Sinon, on opte pour des vraies assiettes. Tant pis pour la vaisselle. Pour les couverts ? En bambou, en inox, en argent. Bref, tous les couverts qui ne sont pas en plastique !
  • Le sac plastique par un tote-bag.
  • Les emballages alimentaires en plastique par un torchon, une serviette ou un emballage à base de cire d’abeille fait maison. On vous explique les étapes ici.
  • Les cotons-tiges par un oriculi. Ce nettoyeur d’oreilles est écologique et surtout très économique. Bien conservé, il peut s’utiliser à vie. L’oriculi permet de nettoyer le cérumen à l’entrée du conduit auditif, et protège les tympans en empêchant la formation de bouchons. Il est conseillé de l’utiliser une à deux fois par semaine.
  • La brosse à dents en plastique par une brosse à dents en bambou 100% biodégradable. C’est ce que propose notamment la marque française Smiloh qui commercialise également des bâtonnets de siwak (bois d’araq). Utilisé depuis des millénaires comme brosse à dents naturelle, le siwak contient des substances nettoyantes, blanchit les dents et renforce la gencive. Une fois humidifiée dans la bouche, son extrémité se sépare naturellement en poils fibreux et permet un brossage complémentaire sans eau ni dentifrice. On retrouve également la marque BamBouDent et ses brosses en bambou et dotées de poils en nylon (matière recyclable). Il est aussi possible de se tourner vers une brosse au manche en bioplastique et à tête rechargeable, comme celle de Lamazuna. Une fois la tête usée, il suffit de l’enlever et de la renvoyer à la marque, qui a mis en place un partenariat avec Terracycle pour leur donner une nouvelle vie.
  • Le rasoir en plastique par un rasoir en inox. Presque incassable et totalement inoxydable, il peut durer une vie entière. Il suffit juste de changer les lames. Pratique, écologique et économique, que demander de plus ?
  • Les produits d’hygiène : solides ! Pour remplacer le gel douche, on utilise le bon vieux pain de savon. Certains sont très doux et non irritants pour celles et ceux qui ont la peau très fragile. Le shampooing s’achètera lui aussi solide, tout comme le dentifrice. Il suffit de les mélanger avec un peu d’eau pour qu’ils moussent. À noter que ces produits sont tout aussi efficaces que les « classiques ». Alors pourquoi s’en passer ? Pour le déodorant, il existe aussi des anti-transpirants solides.

Pour rappel, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, promulguée en août 2015, interdit la vente et la distribution de gobelets, verres et assiettes en plastique à partir du 1er janvier 2020. Même chose pour les cotons-tiges en plastique. Voilà donc une autre bonne raison de délaisser ces objets dès maintenant.

Marine VAUTRIN

  1. […] on sait qu’à chaque minute, un camion de plastique atterrit dans la mer, mieux vaut retrouver ce dernier sous nos pieds qu’au milieu des […]

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème