Bouteilles plastiques : Le Royaume-Uni veut instaurer un système de consigne

Publié le 29 mars 2018 à 11:12 Aujourd'hui | 309 vues

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi 28 mars 2018 son intention d’instaurer un système de consigne sur les bouteilles en plastique.

Au Royaume-Uni, 13 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées par an alors que plus de trois milliards ne sont pas recyclées. Pour mettre un terme à cette pollution, le gouvernement britannique monte au créneau. Mercredi 28 mars 2018, le ministre de l’Environnement Michael Gove a annoncé une nouvelle mesure : un système de consigne. Il concernera tous les emballages des bouteilles en plastique, verre et métal (canettes) à usage unique vendus en Angleterre, a précisé le ministre dans un communiqué. “Nous voulons agir sur les bouteilles en plastique pour aider à nettoyer nos océans” a-t-il souligné. Le plastique fait des ravages contre l’environnement marin, “tue les dauphins, étouffe les tortues et dégrade nos plus précieux habitats”. Le ministre a ajouté qu’il était “absolument vital que nous agissions maintenant pour nous attaquer à cette menace et réduire les millions de bouteilles plastiques qui échappent chaque jour au recyclage”.

Avant d’être mis en place, le système de consigne sera soumis à consultation cette année auprès des fabricants et consommateurs pour en déterminer les modalités. Selon le communiqué, le gouvernement anglais pense à disséminer des conteneurs automatiques. Les consommateurs pourront directement y déposer leurs bouteilles. L’argent qu’ils recevront après leur bonne action variera selon la taille du contenant. Les consommateurs britanniques pourront avoir à payer jusqu’à 22 pence leur achat de bouteille plastique. Dans les dix pays européens qui l’appliquent, ce sont 10 à 25 centimes qui sont payés par le consommateur. Les enseignes auxquelles seront rattachés les conteneurs seront responsables du recyclage des objets. En Allemagne, le système de la consigne est utilisé depuis 2003. Outre-Rhin, le gouvernement réalise aujourd’hui un recyclage de ses bouteilles plastiques à 97%. Mauvaise élève, la France n’en est qu’à 22%. Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire avait annoncé sur RTL vouloir elle aussi revenir à un système de consigne sur les bouteilles plastiques et les canettes, “l’objectif étant de recycler 100% des plastiques en 2025”, suivant la promesse du premier ministre Edouard Philippe.

Le gouvernement britannique en guerre contre le plastique

C’est une véritable guerre que le Royaume-Uni a déclaré contre les déchets plastiques. En janvier dernier la première ministre britannique Theresa May avait lancé un nouveau plan de lutte contre les déchets plastiques avec la généralisation des sacs plastiques payants. Selon la législation actuelle les sacs plastiques en grande surface coûtent dorénavant 5 pence (5,7 centimes d’euro). Cette nouvelle mesure a permis de diminuer de 9 milliards la distribution des sacs plastiques. Dans la foulée, le gouvernement avait également interdit l’utilisation de microbilles plastiques dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Le pays s’est aussi engagé à ce que les magasins, cafés et entreprises des grandes villes proposent des points d’eau gratuits d’ici 2021. Par exemple, le groupe Whitbread a affirmé que 3 000 de ses enseignes Costa Coffee et Premier Inn installeraient des points d’eau dès mars 2018. Une mesure qui n’est pas sans rappeler celle de Sadiq Khan. Le maire de Londres souhaite installer des fontaines à eau partout dans la ville afin que les Londoniens utilisent des gourdes plutôt que des bouteilles en plastique. La reine Elisabeth II elle-même a décidé de s’emparer de cette question écologique et d’agir fermement. Les plastiques à usage unique sont depuis février bannis des domaines de la propriété royale, dont Buckingham Palace !

Du côté des grands distributeurs, la chaîne de supermarchés spécialisée dans les produits surgelés Iceland avait annoncé l’élimination des emballages en plastique de ces produits pour 2023. Une première mondiale. C’est suite à une enquête auprès de 5000 consommateurs britanniques que la franchise s’est décidée : 80% approuvaient qu’un supermarché se passe de plastique. Chaque année, les supermarchés anglais produisent en moyenne 1 million de tonnes de plastique. Un fléau que les Anglais comptent bien évincer.

Claire Lebrun

Surprise

GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème