Les bus londoniens carburent désormais au café

Publié le 20 novembre 2017 à 15:56 Demain | 560 vues

Les bus rouges carburent aussi au petit noir. À partir de ce lundi 20 novembre, certains autocars de Londres utiliseront un biocarburant à base de marc de café. 

Le marc de café est très utile au quotidien. Riche en azote, phosphore, magnésium et potassium, il est un fertilisant remarquable au potager. Il est aussi idéal pour éloigner les insectes comme la mouche de carotte ou celle du poireau, les pucerons, les fourmis ou encore les limaces et les escargots. On l’utilise également pour faire un gommage maison et pour déboucher les tuyaux. Mais depuis ce lundi 20 novembre, le marc de café a également une autre utilité : il fait rouler certains bus londoniens. Leur moteur est désormais alimenté par un carburant vert composé de 80% de diesel et de 20% de biocarburants comprenant de l’huile extraite du recyclage de marc de café.

Une innovation que l’on doit à la start-up britannique Bio-Bean, qui a reçu le soutien financier et technique du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell. « C’est un formidable exemple de ce qu’on peut faire quand on commence à considérer les déchets comme des ressources inexploitées : au lieu d’envoyer le marc de café à la décharge où il relâche du méthane et du CO2, nous le collectons, le recyclons et le transformons en carburant propre », explique au Monde Arthur Kay, fondateur de la société qui a développé, il y a quatre ans, un procédé de recyclage des déchets de café en combustible pour poêles et cheminées, sous forme de briquettes.

Moins d’émissions de carbone

Bio-Bean collecte ainsi le marc de café auprès des bars et restaurants de Londres et d’autres villes d’Angleterre, puis le transforme en huile dans son usine d’Alconbury, située à une vingtaine de kilomètres de Cambridge. La start-up a déjà extrait 6 000 litres d’huile des déchets de café collectés, précise Le Monde. Cette huile est ensuite mélangée à d’autres carburants verts par la société Argent Energy, le plus important producteur de biocarburant au Royaume-Uni, qui ajoute tout ceci au diesel. Selon Bio-Bean, son huile issue du marc de café permettrait de réduire les émissions de carbone des bus de 10 à 15%, sans avoir à changer leur moteur. Outre les bus, la jeune entreprise espère un jour alimenter les taxis ou encore les camions.

Et du marc de café, la jeune entreprise ne risque pas d’en manquer. D’après elle, un Londonien consomme en moyenne 2,3 tasses de café par jour, ce qui revient à 200 000 tonnes de déchets par an ! Si elle venait à étendre son concept en France, elle sera servie puisque pas moins de 38 milliards de tasses de café sont consommées chaque année.

Transformer les déchets en énergie, tel est le pari de nombreuses sociétés. En mai dernier, Veolia a par exemple annoncé la construction à Mexico de l’une des plus grandes usines de valorisation énergétique au monde, dont l’objectif sera de transformer les déchets ménagers de la ville en énergie verte pour alimenter… le métro !

Marine VAUTRIN

Surprise

GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème