Chauffage : le bois toujours plus attractif

Publié le 26 janvier 2018 à 17:53 Aujourd'hui | 748 vues

En 2017, les Français ont dépensé en moyenne 1683 euros pour chauffer leur logement. Les utilisateurs de fioul ont déboursé trois fois plus que ceux se chauffant au bois.

Ce n’est un secret pour personne. Le chauffage est l’un des plus gros postes de dépenses des ménages. Selon une étude* QuelleEnergie.fr, plateforme digitale spécialisée dans la rénovation énergétique pour les particuliers, les Français ont déboursé en moyenne 1683 euros pour chauffer leur logement en 2017. Une somme en légère hausse par rapport à 2016 (+4,5%). Derrière ce chiffre global se cachent toutefois des disparités importantes. En effet, la facture varie fortement selon le type d’énergie utilisé.

Le coût du chauffage au fioul s’envole

Les plus malheureux ont été ceux utilisant le fioul. Avec une facture en augmentation de près de 18% par rapport à 2016, ces derniers ont dépensé en moyenne 2230 euros pour leur chauffage en 2017. Et cela ne devrait pas s’arranger en 2018. Avec la mise en place d’une fiscalité climatique depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle hausse de 12 % du prix du fioul est prévue, soit une facture alourdie en moyenne de 239 euros sur l’année.

Pour les foyers équipés d’une installation au gaz ou à l’électricité, les dépenses de chauffage sont quant à elles restées stables, avec respectivement 1475 euros et 1750 euros dépensés en moyenne. Pour faire des économies, l’idéal est le chauffage au bois. En 2017, ceux qui se chauffent au bois ont vu leur facture annuelle baisser de 5% par rapport à 2016 (769 euros en moyenne).

Dans son étude, QuelleEnergie.fr note toutefois que ces chiffres doivent être corrélés aux superficies moyennes selon le type d’énergie. « Par exemple, les logements équipés au fioul sont généralement de grosses surfaces, supérieures à 120m2, tandis que les logements chauffés à l’électricité sont plutôt inférieurs à 100m2 ». L’électricité, énergie de chauffage n°1 en France (41% des logements équipés), est la plus chère au mètre carré : 16,10 euros du mètre carré. Elle est suivie par le fioul (14,90 euros) et le gaz (12,20 euros).

De nombreuses aides

Pour réduire leur facture de chauffage, les propriétaires peuvent changer leur installation et opter pour un équipement à énergie renouvelable. L’investissement lié à un projet de rénovation énergétique peut cependant paraître important, mais il existe de nombreuses aides financières qui permettent d’alléger le coût des travaux. Parmi elles : crédit d’impôt pour la transition énergétique, prime énergie, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), etc. Pour l’isolation des combles perdus et des sols, il existe par ailleurs une offre destinée à certains ménages sous condition de ressources : l’isolation à 1 euros avec le Pacte Energie Solidarité.

* Enquête réalisée à partir des montants déclarés par les utilisateurs de 17 766 bilans énergétiques sur le site QuelleEnergie.fr en 2017. La facture moyenne de chauffage ici calculée ne prend pas en compte le coût de l’eau chaude sanitaire.

Justine Dupuy

Surprise

“Blue Heart” : le documentaire contre les barrages hydroélectriques dans les Balkans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème