Chili : un sac en plastique soluble dans l'eau et non polluant

Chili : un sac plastique qui se dissout dans l’eau

Publié le 27 juillet 2018 à 12:29 Demain | 715 vues

Des ingénieurs chiliens ont mis au point un sac en plastique soluble dans l’eau. Le pétrole est remplacé par du calcaire.

Le plastique est un fléau pour l’environnement. Selon un rapport de l’ONU publié en juin 2018, environ 5 000 milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année dans le monde. La plupart se retrouvent malheureusement dans la nature, où ils mettent au moins 450 ans à se dégrader. Ils finissent aussi dans les océans, contaminant les eaux et tuant des milliers d’oiseaux et mammifères marins. Pour lutter contre cette pollution, des nombreux scientifiques se creusent les méninges. Des ingénieurs chiliens de l’entreprise SoluBag pourraient d’ailleurs avoir trouvé la solution idéale. Ils ont en effet réussi à créer un sac plastique qui se dissout dans l’eau froide en cinq minutes. Comment ? En remplaçant le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

 « Pas d’impact sur l’environnement »

« Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n’a pas d’impact sur l’environnement », a expliqué à l’AFP Roberto Astete, directeur de SoluBag, lors d’une conférence de presse organisée à Santiago le 24 juillet dernier. « C’est comme faire du pain. Il faut de la farine et d’autres ingrédients. Notre farine c’est l’alcool polyvinylique et d’autres ingrédients, approuvés par la FDA (l’agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis), qui nous ont permis de fabriquer différents produits » en plastique,  a-t-il précisé. Une fois le sac dissout, « il reste du carbone dans l’eau ». En plus du sac plastique soluble, les ingénieurs ont également mis au point un sac en toile qui se dissout, lui, dans de l’eau chaude.

Cette innovation n’est pas sans rappeler celle de l’entreprise indonésienne Avani Eco, fondée par Kevin Kumala, qui a créé un sac entièrement biodégradable à base de manioc, un arbrisseau des régions tropicales dont la racine fournit une fécule alimentaire. Il ne génère aucun résidu toxique et se dégrade en seulement quelques mois. Le processus de dégradation s’effectue même en quelques minutes dans l’eau chaude. Et son sac est tellement écolo qu’il peut être ingéré !

L’entreprise SoluBag espère commercialiser son sac soluble dès le mois d’octobre au Chili. Vers la fin de la pollution aux sacs en plastique ? L’espoir est permis.

 

 

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème