Chine : la première ville-forêt du monde !

Publié le 4 juillet 2017 à 17:07 Demain | 179 vues

En Chine, le chantier de la première ville-forêt vient de commencer. Celle-ci a été imaginée par l’architecte italien Stefano Boeri, célèbre dans le monde entier pour ses constructions écologiques. La future ville se trouvera dans le sud du pays et pourra accueillir près de 30 000 habitants. 

C’est un fait avéré, la Chine est l’un des pays les plus pollueurs au monde. Mais depuis 2012, la République populaire a mis en place de nombreuses actions afin de lutter contre ce fléau. Elle est d’ailleurs de plus en plus investie dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le pays est l’un des principaux acteurs de l’Accord de Paris. Depuis quelques années, des initiatives de villes plus vertes apparaissent aux quatre coins du pays. C’est le cas du projet d’immeubles-forêts dans la ville de Nanjing. Deux tours de 200 et 108 mètres de hauteur vont être recouvertes d’arbres et de plantes en tout genre. Ces constructions auront pour objectif de favoriser la biodiversité et de jouer un rôle d’aspirateurs à particules fines. Mais cette fois-ci, la Chine voit encore plus grand ! Fini les immeubles-forêts. C’est dans la région montagneuse et humide du Guangxi, dans le sud pays, que va voir le jour la première ville-forêt du monde.

Le chantier de ce projet hors du commun vient de commencer et devrait s’achever d’ici 2020. Cette ville a été pensée par le cabinet de l’architecte italien Stefano Boeri, célèbre pour ses tours ou forêts verticales qu’il construit dans de nombreuses villes à travers le monde. On retrouve par exemple la Green River à Milan mais aussi la jungle de l’aéroport de Pudong.

Une ville autosuffisante

La ville s’étendra sur 175 hectares, le long de la rivière Liujiang, et pourra accueillir environ 30 000 habitants. Elle comportera différents types de bâtiments et proposera de nombreux services. On retrouvera des hôtels, des centres commerciaux, des écoles, des hôpitaux, des bureaux et bien évidemment des habitations. Au total, c’est plus de 40 000 arbres qui vont être plantés partout dans la ville et plus d’un million de plantes. Elles seront présentes dans les parcs, les jardins, les rues, les façades de bâtiments et permettront à la ville d’améliorer la qualité de l’air de la région. La ville pourra ainsi absorber près de 10 000 tonnes de CO2 et 57 tonnes de polluants par an. Elle produira environ 900 tonnes d’oxygène. Outre absorber le dioxyde de carbone, l’objectif sera aussi d’abaisser la température et favoriser la biodiversité de la région.

Et ce n’est pas tout ! La ville de Forest City sera un modèle d’urbanisme autosuffisant en énergie. Celle-ci utilisera la géothermie et une multitude de panneaux solaires pour subvenir aux besoins en énergie des riverains. Cette ville de future est la preuve que nous pouvons créer des espaces urbains plus respectueux de notre environnement. À quand un tel projet en France ?

Crédit : Stefano Boeri Architetti

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

OGarden : un jardin bio dans votre maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème