Comment faire du compost ?

Publié le 6 avril 2017 à 11:40 Aujourd'hui | 214 vues

Du 25 mars au 9 avril se tient la semaine du compostage. C’est le moment idéal pour vous y mettre. On vous fait découvrir tous ses avantages et ses bienfaits pour notre planète et votre portefeuille ! 

Le compostage se répand dans nos jardins, nos balcons ou en bas de nos immeubles. Cette technique tend à se démocratiser dans notre vie quotidienne. Il est d’ailleurs de plus en plus facile d’acquérir du matériel de compostage un peu partout. Avec le retour du printemps, c’est le moment idéal pour s’initier au compostage ! Annuellement nous produisons des tonnes de déchets organiques. Ainsi épluchures de légumes, restes de repas  composent 40 à 60% de notre poubelle. Mais il est possible de leur donner une nouvelle vie, en les recyclant nous-même grâce au compostage. Cette pratique est inspirée du processus de régénération dans la nature. Il améliore la fertilité de la terre de nos plantations sans ajouter de produits chimiques.

En présence d’oxygène et d’eau, les matières organiques sont transformées par des micro-organismes (champignons, bactéries) et d’organisme de plus grandes tailles (petits insectes, vers). Au terme du processus on obtient un compost dit « mûr ». Le compostage est donc un geste bénéfique : en même temps il permet la réduction des déchets produits, mais permet des plantations plus saines et écologiques en fertilisant le terreau. En effet, celui-ci augmente le taux de matière organique dans le sol et favorise la croissance des plantes et leur développement racinaire. Pour cela, il suffit de l’épandre en couche mince.

Ça y est vous avez été séduit et vous vous demandez comment faire son propre compost ? Nous vous donnons toutes les réponses.

Quels déchets composter ?

On ne peut pas mettre n’importe quels déchets dans son compost, ce n’est pas une poubelle ! Dans son compost on peut mettre : épluchures de fruits et de légumes (dont les agrumes), marc de café, les filtres en papier, pain , laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, mais aussi feuilles, tailles de haies, fleurs fanées, cendres de bois, papier journal et plantes d’intérieur…

Il ne faut surtout pas composter les produits synthétiques non biodégradables (verres, métaux, plastiques), les bois ou vernis peints, ainsi que les produits chimiques. À noter la viande, le poisson, ou encore le pain ne sont pas autorisés à Paris, afin d’éviter les rongeurs et les mauvaises odeurs.

Quatre règles pour réussir son compost maison

Il faut tout d’abord bien mélanger des catégories opposées de déchets, en les brassant ou en les disposant en couches alternées. Par exemple, vous avez des déchets dit « humides » tels que des déchets de cuisine, vous devrez les mélanger à des déchets « secs » comme du papier, des branches etc.

Deuxièmement, il est important de broyer les déchets si besoin. Les végétaux durs, longs et encombrants sont plus difficiles à composter. En les broyant, l’action des micro-organismes est facilitée.

Il est important dans un troisième temps de bien aérer les matières. En effet, les micro-organismes ont besoin d’oxygène, sinon ils produisent des gaz malodorants et du méthane. Pour obtenir une bonne aération, il faut réaliser un brassage régulier.

La quatrième règle importante est de surveiller l’humidité de son compost. Trop d’humidité empêche l’aération et provoque des odeurs désagréables. Afin de remédier à cela, vous pouvez faire sécher votre compost quelques heures au soleil ou le mélanger avec du compost sec.

Semaine nationale du compostage

Tous au compost est un événement annuel et national dont le but est de promouvoir la pratique du compostage des déchets ménagers. Au programme : des ateliers et des animations partout en France. Si vous êtes intéressés, vous pouvez chercher les animations près de chez vous sur le site de la semaine nationale du compostage.

Vous avez toutes les clefs en main pour réaliser votre propre compost. À savoir que l’équipement habituel du jardinier suffit pour pratiquer le compostage domestique. Il faut juste un seau, une fourche, un remueur, une brouette pour transporter les déchets, un sécateur et un grillage fixé sur un cadre pour tamiser le compost mûr.

Aveclogo_mip

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Castorama : un papier peint qui raconte des histoires aux enfants

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème