Conférence cruciale pour le climat à Bonn

Publié le 9 mai 2017 à 16:18 Demain | 196 vues

La conférence pour le climat a débuté lundi 8 mai 2017 à Bonn en Allemagne, et se tiendra pendant dix jours. Pour l’occasion, ce sont 196 pays qui se réunissent afin de concrétiser l’accord de Paris sur le climat, contesté par Donald Trump et la Russie. Mais aussi pour préparer la COP23 qui se déroulera également à Bonn. 

Depuis lundi 8 mai 2017 se tient la conférence pour l’environnement à Bonn, en Allemagne. Le but est de mettre en place l’accord de Paris sur le climat. Mais une inquiétude se fait sentir. Six mois après l’élection du président américain climato-sceptique, Donald Trump, les discussions semblent être compliquées. “Cet accord international est le dernier espoir de survie pour les petits États insulaires”, a déclaré Thoriq Ibrahim, ministre de l’environnement des Maldives dans un communiqué à la veille de la réunion.

Inquiétude à Bonn

L’arrivée au pouvoir de Donald Trump a renforcé l’inquiétude des pays les plus vulnérables au changement climatique. Le nouveau président américain, grand défenseur des énergies fossiles, ne souhaite absolument pas lutter contre le réchauffement climatique, alors que celui-ci devient de plus en plus dangereux pour la planète. À savoir, que les pays côtiers sont particulièrement touchés par l’élévation du niveau de la mer, causée par le réchauffement climatique.

Pourtant, Thoriq Ibrahim se veut rassurant en mettant en avant la poursuite de la mobilisation politique, malgré l’élection de Trump. En effet, depuis la COP22 en novembre 2016, 44 pays ont ratifié l’accord. Au bout du processus, ça devrait être 144 pays qui devraient le ratifier représentant ainsi 83% des émissions mondiales. Les secteurs privés se mobilisent aussi, 200 investisseurs institutionnels ont adressé un courrier au G7 afin que le traité de Paris soit mis en oeuvre concrètement. L’enveloppe contenait plus de 15 trillions de dollars.

L’un des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre du monde, la Russie, a lui refusé de ratifier le texte alors qu’il l’avait entériné à Paris. Il est d’ailleurs peu probable que le Président russe, Vladimir Poutine, revienne dessus, puisqu’au mois de mars il avait déclaré qu’il était « impossible » d’empêcher le réchauffement climatique, notamment lié selon lui à « des cycles globaux sur Terre ».

Les enjeux de la conférence

Les 196 pays présents à Bonn ont dix jours pour progresser dans l’élaboration d’un “manuel” de mise en oeuvre de l’accord de Paris, qui est juridiquement entré en vigueur, mais dont les dispositions générales doivent être précisées d’ici fin 2018. “Cette réunion va permettre aux gouvernements d’avancer clairement sur les règles pour mettre pleinement en œuvre l’accord de Paris”, a indiqué Patricia Espinosa, la responsable de la Convention climat de l’Onu dans un communiqué. L’accord de Paris engage la communauté internationale à agir afin de limiter la hausse de la température moyenne en deçà de +2°C. Pour le moment, l’ère industrielle dans laquelle nous sommes entraîne une hausse de 3° du thermomètre mondial.

Mais celle-ci est aussi un point clef dans la préparation de la COP23 qui se tiendra pour des raisons logistiques à Bonn de nouveau. Elle sera organisée en novembre sous la présidence des Fidji, fortement menacées par la montée des eaux due au réchauffement climatique.

L’un des autres points essentiels est la mise en oeuvre d’une économie dite “décarbonnée”. Le but est d’enlever le plus possible les objets polluants de notre quotidien, comme en Inde qui vise, d’ici 2030, 100% de voitures électriques dans le pays.

C’est donc le début de dix jours compliqués, avec les gouvernements américain et russe qui ne semblent pas vouloir prendre part aux inquiétudes pour la planète. Il reste encore de nombreuses choses à faire et les discussions n’en sont qu’à leurs débuts. Reste à savoir si les États-Unis décideront de quitter les discussions. Ce mardi 9 mai, une réunion était prévue à la Maison Blanche pour discuter d’une éventuelle sortie des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Celle-ci a été finalement reportée à une date indéterminée, a indiqué à l’AFP un responsable de l’administration.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Etnisi, l’entreprise qui transforme les déchets en carrelage

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème