Connaissez-vous le radis serpent ?

Publié le 27 septembre 2018 à 9:44 Aujourd'hui | 367 vues

Dans la famille des plantes potagères méconnues, on demande le radis serpent, aussi appelé le radis « queue de rat ». Cette variété donne des gousses fines et très allongées, au goût légèrement piquant.

Poireaux, courgettes, tomates, concombres, ces légumes qui colorent les étals de nos marchés sont les stars. Il serait toutefois dommage de s’en contenter quand on sait qu’il existe des centaines d’autres variétés. Certaines sont d’ailleurs très étonnantes, comme le radis serpent. Ce légume-fruit est particulièrement surprenant et épatera à coup sûr vos convives. En France, il est rare d’en trouver dans le commerce mais vous pouvez tout à fait le cultiver chez vous, dans votre jardin, sur votre balcon ou votre terrasse. Sa culture est facile, elle est presque la même que pour les radis communs. Pourquoi ne pas se lancer ?

Qu’est-ce que le radis serpent ?

Le radis serpent est une plante très ancienne originaire d’Asie. On l’appelle aussi « Mougri de Java ». Elle est cultivée pour ses étonnantes siliques (fruits en forme de gousses allongées) qui peuvent mesurer jusqu’à 20-25 centimètres de long. À cause de la forme de ses fruits, le radis serpent est également surnommé le radis « queue de rat ». Dans les pays anglophones, il est d’ailleurs commercialisé ainsi (rat-tail radish). Un nom qui pourrait couper l’appétit mais le radis serpent ou queue de rat est délicieux. Les siliques se consomment entières et ont un petit goût légèrement piquant, ressemblant aux radis « classiques » que l’on retrouve dans nos supermarchés et sur les étals de nos marchés. Elles se dégustent crues, en salade ou simplement accompagnées d’une noisette de beurre salé, ou cuites. Elles peuvent être cuisinées comme des haricots verts, à la poêle ou à la vapeur. Autre variante : les confire dans du vinaigre, comme les cornichons.

Comment cultiver le radis serpent ?

Bonne nouvelle si vous n’avez pas la main verte. La culture du radis serpent ressemble à celle du radis commun qui, comme précisé ici, est l’un des légumes les plus faciles à faire pousser. Elle est même plus simple puisque le radis serpent n’est pas cultivé pour ses racines mais pour ses fruits. Le radis serpent se plaira dans un jardin, sur un balcon ou une terrasse, et dans un coin bénéficiant un peu de soleil. Il aime la chaleur.

Les semis s’effectuent de mars à avril en pleine terre ou en pot. Placez-les dans des sillons de 1 ou 2 centimètres de profondeur, espacés de 20 à 30 centimètres environ. La plante a besoin d’espace pour s’épanouir. Le radis serpent apprécie les sols riches, frais et bien drainés. Pensez à arroser régulièrement et utilisez un paillage (foin, herbes coupées) pour maintenir le sol au frais. Le paillage empêchera aussi les mauvaises herbes de pousser. Privées de lumière, les plantes adventices ne pourront pas germer et se développer. La culture du radis serpent est simple mais attention aux limaces et aux escargots qui dévorent les jeunes plants. Pour les éloigner, retrouvez nos conseils ici. Les plants peuvent aussi être attaqués par les altises. N’hésitez pas à les protéger avec un voile anti-insecte. La récolte s’effectuera deux mois après, environ. N’attendez pas trop car les siliques risquent d’avoir trop de graines. À noter que plus les siliques seront récoltées jeunes, plus elles seront piquantes.

Si vous souhaitez acheter des graines, nous vous conseillons d’en acheter sur Internet. De nombreuses jardineries en ligne spécialisées en proposent à la vente.

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème