Costco, le temple de la surconsommation débarque en France

Publié le 22 juin 2017 à 11:55 Aujourd'hui | 304 vues

Le numéro deux mondial de la grande distribution, Costco Wholesale, vient d’ouvrir ses portes en France ce jeudi 22 juin à Villebon-sur-Yvette. L’objectif de la marque ? Conquérir le marché du hard discount familial français. Un véritable pari pour cette enseigne américaine.

Costco, le géant américain et l’ovni de la grande distribution, vient d’ouvrir sa première enseigne en France. Il pourrait être un magasin parmi des milliers d’autres, mais celui-ci est différent en tout point. Avec ses 14 000 m², il fait trois fois la taille d’un hypermarché classique. Tous les produits sont entreposés sur des palettes. Ici pas de déco, que du brut. Quant aux places de parking, celles-ci sont deux fois plus grandes que la normale. De quoi donner des vertiges aux nouveaux consommateurs.

En quelques chiffres, Costco c’est plus de 104 milliards de chiffre d’affaires annuel. L’enseigne est présente aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, au Royaume-Uni, en Espagne et au Japon. En moyenne, un seul magasin réalise un chiffre d’affaires annuel de 152 millions d’euros. Son concept fait déjà trembler les marques de la grande distribution française. Et il y a de quoi, les produits sont de 15 à 20 % moins chers que dans une chaîne de distribution classique.

Imposer son concept

Celui-ci est bien décidé à imposer son concept unique en France. Contre un abonnement annuel de 36 euros, les clients auront accès à tout et n’importe quoi. Un temple de la surconsommation où l’on retrouve alimentation, cosmétique, bijoux, produits de luxe, accessoires automobiles mais encore des vêtements et des produits insolites. Là-bas, pas question d’acheter au détail, on achète en gros ! Les clients trouveront très peu de produits, seulement 3 800 références sont proposées, mais vendus en quantité astronomique, de quoi en dérouter plus d’un.

La France est un pays à part dans la grande distribution, et c’est loin d’être gagné pour la chaîne américaine qui compte 723 magasins dans onze pays du monde. “On ne peut pas dire si les Français vont réagir positivement à ce nouveau concept. Contrairement aux Anglo-Saxons, ils ne sont pas familiarisés avec la vente par abonnement et ils n’apprécient guère l’aspect jugé paupérisant du hard-discount”, explique Yves Marin, expert distribution chez Wavestone, à l’AFP.

Moins d’abonnés que prévu

Deux jours avant l’ouverture de ce magasin, l’enseigne enregistrait seulement 15,000 adhésions soit moins de la moitié espérée. La clientèle semble pour le moment assez réservée. “Ce qui arrive, c’est que les Français ont besoin de voir avant de s’abonner (…) Mais on est pas inquiet, on va atteindre nos objectifs, même si ce sera peut-être un peu plus long que prévu”, déclare Gary Swindells, PDG de Costco. Mais il se pourrait bien que le concept ne prenne pas en France, et que comme Wallmart, en Allemagne, le géant de la distribution pourrait finir par jeter l’éponge. Les Français ne sont pas habitués à la surconsommation, et le mode de vie américain ne semble pas encore être le bienvenu sur l’ensemble de l’Hexagone. Néanmoins, Gary Swindells compte bien installer d’ici dix ans onze magasins supplémentaires. À voir avec le temps si cela sera réalisable.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème