Cultiver des patates sur Mars ? Ce serait possible !

Publié le 11 mars 2017 à 13:54 Demain | 433 vues

Des chercheurs du Centre international de la pomme de terre, en collaboration avec la Nasa, ont réussi à faire pousser un plant de pomme de terre dans des conditions atmosphériques semblables à celles de la planète rouge.

Dans le film de Ridley Scott « Seul sur Mars », le héros incarné par Matt Damon se retrouve piégé sur la planète Mars. Et pour tenter de survivre, l’astronaute-botaniste fait pousser des patates, avec succès ! Mais est-ce vraiment possible ? La Nasa, dont l’objectif est d’envoyer l’Homme sur Mars, avait annoncé en février 2016 qu’elle allait mener une étude sur le sujet, en collaboration avec le très sérieux Centre international de la pomme de terre (CIP), basé à Lima au Pérou.

Pour mener à bien leurs expériences, des ingénieurs de l’University of Engineering and Technology (UTEC), sur les conseils du Ames Research Center de la Nasa, ont conçu un cube spécial reproduisant les conditions de vie sur Mars. Baptisé CubSat, ce dernier est équipé de pompes et de tuyaux d’eau riche en nutriments, de lumières LED et d’autres instruments permettant de reproduire les conditions atmosphériques (pression, niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone, etc.), les cycles lumineux jour/nuit et les niveaux de radiation de Mars.

« Les résultats préliminaires sont positifs »

Mi-février 2017, les scientifiques ont planté un tubercule, issu d’une sélection de 4 000 variétés de pommes de terre, dans une terre extraite  du désert de la Pampa de la Joya, dans lu sud du Pérou. Cette terre n’a pas été choisie au hasard puisqu’elle présente presque les mêmes caractéristiques que celles prélevées sur Mars par la sonde Curiosity. Bilan ? « Les résultats préliminaires sont positifs », a annoncé le CIP dans un communiqué daté du 8 mars. Comme on peut le voir dans la vidéo enregistrée entre le 16 février et le 5 mars 2017 (ci-dessous), la pomme de terre pousserait parfaitement.

« Si ces cultures peuvent résister aux conditions extrêmes auxquelles nous les exposons dans notre CubeSat, elles ont de bonnes chances de pousser sur Mars », estime Julio Valdivia-Silva de l’UTEC. Et ajoute : « Le fait qu’il y ait une croissance possible dans des conditions comme celles de Mars est une phase importante de cette expérience ». Les chercheurs vont mener d’autres tests pour savoir quelles variétés de pommes de terre résistent le mieux. « Nous voulons savoir quelles sont les conditions minimales dont une pomme de terre a besoin pour survivre », explique Julio Valdivia-Silva. L’expérimentation du Centre international de la pomme de terre doit durer cinq ans.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème