Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

Publié le 21 septembre 2017 à 15:55 Demain | 499 vues

De nos jours, nombreux sont les véhicules qui fonctionnent à l’électricité. La Norvège a décidé d’innover en créant le premier cargo 100% électrique, autonome et écologique : le Yara Birkeland. 

Notre planète est de plus en plus polluée. Les océans sont remplis de déchets, les habitants des grandes villes suffoquent et les animaux disparaissent en nombre. L’OMS avait d’ailleurs publié en mars dernier des chiffres aberrants  : chaque année, 1,7 million d’enfants décèdent à cause de la pollution de l’environnement. Afin d’empêcher une aggravation de la situation, l’Accord de Paris, signé par 145 pays, se fixe l’objectif de contenir la hausse des températures bien en deçà de 2°C. Cela implique un abandon progressif des énergies fossiles telles que le charbon, le pétrole ou encore le gaz pour l’utilisation des énergies renouvelables. Depuis ce signal fort, de nombreux pays, entreprises ou particuliers ont décidé de faire plus attention à l’environnement.

C’est le cas de la société néerlandaise Roosegarde qui devrait proposer dans quelques mois des vélos qui aspirent la pollution dans les villes chinoises. Et qu’on ne s’y méprenne pas, la pollution atmosphérique n’est pas présente que dans les villes. En juillet dernier, la chaîne Britannique Channel 4 a révélé que les passagers de bateaux de croisière inhalaient autant de particules fines qu’en ville. Alors imaginez-vous la pollution produite par les énormes cargos qui voguent sur nos océans. Afin de protéger leur environnement, la Norvège a décidé de construire le premier cargo 100% électrique et écologique.

Le premier au monde

Yara Birkeland sera le premier navire transportant des conteneurs à propulsion électrique et zéro émission. Celui-ci sera autonome et 100% électrique et devrait pouvoir transporter une centaine de boîtes sur plus de 65 milles marins, soit environ 120 km, à une vitesse de 8 à 30 milles. Le porte-conteneurs devrait être opérationnel en 2019. À l’origine du monstre des mers écolo, deux entreprises norvégiennes : le fabricant d’engrais Yara international et le groupe industriel Kongsberg. Le navire livrera les produits de l’usine de production Yara basée à Porsgrunn vers Brevik et Larvik en Norvège. Il permettra surtout d’économiser 40 000 voyages effectués en camion chaque année par la société, soit l’équivalent de près de 700 tonnes de CO2.

Dans un premier temps, le cargo naviguera avec du personnel à bord. Puis, à partir de 2020, celui-ci sera totalement autonome grâce aux technologies développées par Kongsberg. Il sera doté de capteurs, de systèmes de contrôle et de communication ainsi que de systèmes électriques de commande, de batterie et de commande de propulsion. “Avec le Yara Birkeland, nous déplaçons le transport de la route vers la mer et, ce faisant, réduisons le bruit et les émissions de poussières, améliorons la sécurité sur le réseau routier local et limitons les émissions de dioxyde de carbonne et d’oxyde d’azote”, a déclaré Svein Tore Holsther, président de Yara, dans un communiqué. Seul point négatif de ce projet, le Yara Birkeland n’est pas voué à traverser les océans du globe. Mais peut-être que dans le futur, les cargos traditionnels laisseront place à des électriques et plus respectueux de l’environnement.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Alice Glaz

Surprise

WhyNote, le bloc-notes qui s’utilise à l’infini

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème