Des applis pour la cueillette des champignons

Publié le 10 octobre 2018 à 9:41 Aujourd'hui | 467 vues

C’est l’automne et les premiers champignons commencent à pointer le bout de leur nez. Pour les amateurs, il existe des applications qui permettent de les identifier.

On les attend avec impatience : les champignons ! Avec le soleil et les pluies de ces derniers jours, ils commencent à sortir de terre. Comme chaque année, les amateurs de champignons seront nombreux à se rendre dans les bois pour dénicher bolets, cèpes et girolles. Mais encore faut-il les reconnaître. Pourquoi ne pas demander à son smartphone ? De nombreuses applications d’identification ont en effet vu le jour. En voici trois.

  • Champignouf : cette application, gratuite sur iOS et Android, permet de reconnaître l’espèce d’un champignon à partir d’une image. Il suffit de prendre en photo le champignon avec son smartphone et l’appli donne les caractéristiques de ce dernier. Sur Champignouf, il est aussi possible de sauvegarder ses coins à champignons et de savoir quel est le meilleur moment pour aller cueillir des girolles et des cèpes.
  • IK-Champi : développée par Klorane Botanical Foundation et conçue par un mycologue, cette application permet de mieux connaître les champignons et de savoir si oui ou non ils sont comestibles. Conseils pratiques, illustrations pour distinguer la différence entre un champignon et un autre… Ik-Champi se veut ludique. Disponible gratuitement sur iPad, iPhone et Android, elle est accessible aussi bien aux grands qu’aux petits.
  • Champignons Pro : tout comme ses consœurs, cette application aide à identifier les espèces de champignons croisées dans les forêts. Plus de 300 champignons y sont référencés. L’appli est « une bibliothèque complète comprenant descriptions, illustrations, photographies ». Petit plus : Champignons Pro propose un quiz pour tester ses connaissances. À noter que cette application, disponible sur iOS et Android, est payante.

Attention. Ces applications, certes pratiques, ne sont pas infaillibles. Elles ne doivent être utilisées qu’à titre consultatif. Chaque année, de nombreux cas d’intoxication sont signalés. Troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe… Les conséquences sur la santé peuvent être graves, voire mortelles. En cas de doute, demandez toujours l’avis d’un spécialiste (pharmaciens ou association et sociétés de mycologie régionales).

Cueillette des champignons : rappel des règles pour éviter l’intoxication

  • Ne ramassez que les champignons que vous connaissez parfaitement ;
  • Cueillez uniquement des champignons en bon état, avec pied et chapeau entier, afin de pourvoir bien les identifier ;
  • Séparez par espèce les champignons récoltés pour éviter le mélange de morceaux de champignons vénéneux avec des champignons comestibles ;
  • Lavez-vous soigneusement les mains après la récolte ;
  • Ne proposez pas de champignons cueillis à de jeunes enfants, femmes enceintes ou personnes fragiles, si des doutes persistent sur leur caractère comestible et s’ils n’ont pas été identifiés par un spécialiste ;
  • Conservez les champignons à part et dans de bonnes conditions au réfrigérateur et consommez-les dans les deux jours après la cueillette ;
  • Ne consommez pas les champignons crus.

Les autorités sanitaires recommandent également de ne pas cueillir de champignons dans des zones polluées (bords de routes, aires industrielles, décharges) car ils absorbent tous les toxiques. Au moment de la récolte, transportez vos cèpes ou bolets dans un panier, une caisse en bois ou un carton. Le sac plastique accélère le pourrissement.

À noter que la cueillette des champignons est une activité très réglementée. On ne peut pas cueillir des champignons n’importe où ! Plus d’informations ici.

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème