Des emballages comestibles pour dire adieu au plastique

Publié le 22 mai 2018 à 16:49 Demain | 2594 vues

Pour lutter contre la pollution plastique, des nombreuses startups développent des emballages comestibles.

Les emballages plastiques polluent énormément. Lorsqu’ils ne sont pas recyclés, ceux-ci sont incinérés. Au pire, ils finissent dans la nature, polluant les sols, les rivières et les océans. Huit millions de tonnes de plastique termineraient ainsi dans les océans, soit l’équivalent d’un camion qui se déverserait dans la mer toutes les minutes. Parmi les déchets les plus présents : les bouteilles en plastique mais aussi les emballages alimentaires, ceux qui conservent nos aliments. Pour contrer ce fléau, certains se creusent les méninges pour trouver des alternatives au plastique. On pense notamment à Nicolas Moufflet, un ingénieur français, qui a mis au point un plastique végétal 100% biodégradable, compostable et recyclable. Mais certaines entreprises ont fait, elles, le pari de développer des emballages comestibles ! Oui, des emballages qui se mangent en même temps que les aliments. Plus de déchets et donc plus de pollution. Direct dans l’estomac !

Parmi elles, on retrouve la start-up Evoware qui propose des emballages faits à base d’algues. Ceux-ci sont utilisés pour emballer les hamburgers ou encore pour contenir le thé ou la sauce pour les nouilles. Sans gluten, sans conservateurs et sans gélatine, ces emballages auraient un goût neutre et auraient également des vertus nutritives (fibres, vitamines, minéraux). En Indonésie, l’entreprise Avani Eco, fondée par Kevin Kumala, a carrément mis au point un sac à base de manioc qui peut se boire. Les pailles en plastique ont elles aussi leur alternative gourmande, comme celles proposées par la société espagnole Sorbos. Celles-ci peuvent être consommées après avoir bu son soda ou son cocktail. Délicieux !

« Cultiver » ses emballages

Récemment, Roza Janusz, une jeune designeuse, a mis au point un autre emballage entièrement biodégradable, compostable et comestible. Mais ce qui le distingue des autres, c’est qu’il peut être « cultivé ». Il est en quelque sorte vivant.

Ce drôle d’emballage ressemble à une peau séchée ou un petit cocon, et est 100% naturel. Pour ce faire, Roza Janusz utilise les bactéries présentes naturellement dans les cultures. Cette « peau » naturelle est alimentée par des déchets agricoles, produits par la fermentation des sucres qui y sont présents. En résulte un liquide appelé kombucha. Une fine membrane apparaît ainsi à la surface et servira ensuite d’emballage. Ce dernier est utilisé pour contenir des graines, des herbes aromatiques, de la salade, etc. Cet emballage peut aussi être mis en même temps que la plante pousse. Il est ainsi possible de récolter ses légumes déjà emballés. Magique ! Le projet de Roza, baptisé Scoby, n’est qu’à ses prémices mais pourrait constituer une véritable alternative aux emballages plastiques à usage unique. Il pourrait être « cultivé » par les agriculteurs pour emballer directement leurs produits. Ne restera donc plus qu’à les déguster.

En attendant de voir des emballages comestibles dans nos supermarchés, il est déjà possible de faire son propre emballage alimentaire sans plastique et écologique. Comment ? Avec des pépites de cire d’abeille. Plus d’informations ici.

SCOBY: growing packages helps to replace single-use plastic? Will we accept living materials witch smell and taste but better for soil than microplastic? Can we accept unperfection in objects when we struggle to accept unstandarized foods like too green apples or too curve bananas? #scoby #growing #biocelulose #livingmaterials #growingmaterials #growingpackages #futurefarmer #bacteria #bacterialcellulose #kombucha #yeast #future #futurematerials #futuretextiles #futurepackaging #packaging #packagingdesign #fooddesign #plasticfree #microplastics #zerowaste #noplasticbags #biomaterials #biodesign #sustainability #material #materialdesign #process #cradletocradle #3dprint #fungi #bioplastic #sustainable #sustainablefarming #sustainablefuture #nextnature #bio

Une publication partagée par design whats alive (@make_grow) le

 

Marine VAUTRIN

  1. Bonjour, où peut-on acheter ces emballages? Merci.

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème