Diabol’O : le vase qui ne se vide pas, même renversé

Publié le 15 novembre 2017 à 9:37 Aujourd'hui | 1727 vues

L’entreprise roubaisienne Clayrton’s a mis au point un vase qui risque d’en ravir plus d’un. Baptisé Diabol’O, ce contenant ne se vide jamais, même lorsqu’il se renverse. 

Changer une plante de place, lorsque le vase est plein, peut s’avérer périlleux. Les risques de faire tomber de l’eau sont conséquents. C’est encore plus vrai quand on achète des fleurs pour offrir et qu’il faut les garder délicatement en voiture. Cette crainte, c’est désormais de l’histoire ancienne avec le vase made in France Diabol’O. Ce dernier, conçu par l’entreprise française d’emballages floraux et festifs Clayrton’s, ne laisse s’échapper aucune goutte d’eau. Un concept idéal pour les vendeurs de fleurs sur Internet, mais pas qu’eux. Ce pot de fleurs séduit déjà de grandes enseignes comme Carrefour, ainsi que nos voisins européens comme les pays de la tulipe, les Pays-Bas et celui de la rose, de la jonquille et du chardon, la Grande-Bretagne. “C’est un vrai carton !”, a déclaré à La Voix du Nord le directeur commercial et marketing de la société familiale Tristan-Guirec Lepoutre. “Nous avons déjà fait des réapprovisionnements”, ajoute-t-il.

5 coloris disponibles

Ce vase se compose de deux parties qui s’emboîtent. La première ressemble à un contenant standard comme un grand bol. La seconde, quant à elle, ressemble davantage à un moule à Charlotte. C’est ce morceau qui permet de retenir les quelque 33 cl d’eau que peut contenir Diabol’O. Une fois les deux pièces assemblées, il suffit de plonger le bouquet dans le trou prévu à cet effet et de profiter de la senteur de ses fleurs sans craindre de ruiner son beau buffet en bois. D’ailleurs, n’ayez crainte, le vase s’adapte à toutes les longueurs de tiges. Autre point positif, en plus d’être français, il est recyclable. Pour l’heure, les deux parties du Diabol’O existent en cinq coloris (rouge, rose, vert, gris et blanc), ce qui permet de personnaliser son vase grâce à une multitude de combinaisons possibles.

C’est un jouet pour enfants qui a donné l’idée de ce vase à la société. Après un an de travail, l’entreprise familiale a enfin pu mettre au point cet objet. “Nous avons d’abord fabriqué cinq prototypes avec une imprimante 3D. Puis nous avons fait quatre à cinq allers-retours avec l’entreprise qui nous fait l’injection plastique, pour que le produit soit assez souple et pour qu’il n’y ait pas de fuites”, explique Tristan-Guirec Lepoutre au quotidien nordiste. “C’est un produit que nous avons breveté”, précise-t-il.

D’autres vases originaux existent déjà, et notamment pour ceux qui n’ont pas la main verte. C’est le cas de “The Natural Balance”. Il s’agit d’un pot de fleurs qui se penche sur le côté lorsque la plante manque d’eau. Le “Parrot Pot” fait également partie de ces innovations. Il s’agit d’un pot connecté qui permet de garder une plante verte en bonne santé grâce à quatre capteurs.

Marie Bascoulergue

  1. CEVA Technologies, entreprise innovante des Ardennes (à Vivier-au-Court) a été choisie (et associée à la conception) pour fabriquer ce vase révolutionnaire.
    Après avoir fabriqué des biberons bio pour le marché chinois il y a 2 ans, cette entreprise pour qui co-conception et innovation sont de vraies valeurs, prouve son savoir-faire industriel (1 million de pièces par an annoncées).

  2. où peux ton acheter ce produit

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème