Écovélo : et si vous gagniez de l’argent en pédalant ?

Publié le 10 août 2017 à 10:00 Aujourd'hui | 797 vues

Envie de gagner un peu d’argent tout en faisant du vélo ? Eh bien c’est possible grâce à la start-up Écovélo qui cherche à démocratiser les vélos publicitaires. Le concept est simple : le cycliste gagne de l’argent et les annonceurs, eux, associent leur marque à un moyen de transport vert.

C’est l’été, moment idéal pour enfourcher son vélo et pédaler à travers les sentiers. Et quitte à joindre l’utile à l’agréable, une entreprise française propose de rémunérer les cyclistes grâce à un habillage publicitaire disposé sur leur vélo. Et pour ceux qui n’ont pas le matériel compatible, Écovélo commercialise toute une gamme de cycles made in France. “Nous louons nos vélos aux particuliers pour 27 euros par mois, mais leur utilisation peut leur rapporter entre 30 et 100 euros par mois”, explique Sébastien Bourbousson, fondateur de la société à Ouest-France.

Un principe simple pour arrondir ses fins de mois

Le principe est simple. Chaque cycliste doit se positionner sur une campagne de publicité. Par exemple, quatre annonceurs cherchent à obtenir plus de visibilité, une fois que l’utilisateur est autorisé à y prendre part il reçoit à son domicile un kit à installer directement sur son vélo. Le cycliste devra aussi ouvrir un compte personnel qui sera activé par Écovélo. Consultable sur smartphone, ce compte permet à l’entreprise de géolocaliser les utilisateurs. La société rémunère plus ou moins selon la fréquentation du lieu. Ainsi, un trajet en centre-ville rapporte plus qu’un trajet en pleine campagne au milieu des champs.

Et la marque Écovélo, qui existe depuis 2014, semble attirer de plus en plus de cyclistes. Rien qu’à ses débuts, c’était plus de 300 personnes qui étaient sur la liste d’attente. En 2016, la start-up nantaise comptait plus de 800 cyclistes répartis entre Nantes, Paris, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Rennes et Toulouse. À savoir que chaque cycliste peut choisir la publicité qui sera affichée sur son vélo. Une belle initiative qui risque bien de s’étendre encore plus. Et surtout un bon moyen pour se mettre au sport, surtout quand on sait que seulement 2% des Français prennent le vélo pour aller au travail.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Jade PANOSSIAN

Surprise

Etnisi, l’entreprise qui transforme les déchets en carrelage

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème