Enfants : attention aux piles bouton dans les jouets

Publié le 14 décembre 2017 à 9:54 Aujourd'hui | 284 vues

À quelques jours de Noël, les autorités mettent en garde contre les piles de petite taille que l’on retrouve notamment dans les jouets. Ces dernières peuvent être facilement avalées par les enfants et causer des accidents dramatiques.

De nombreux produits, notamment les jouets,  peuvent contenir des piles bouton, à savoir des piles de petite taille. Celles-ci peuvent malheureusement atterrir dans la bouche d’un enfant, voire être ingérées. Or l’ingestion de ces piles représente un danger grave pour les tout-petits, « même en l’absence d’obstruction des voies respiratoires », alertent dans un communiqué commun, la Direction générale de la Santé (DGS), la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). « En effet, une pile avalée peut entraîner en quelques heures la formation de lésions potentiellement mortelles dues à la libération de substances toxiques dans l’œsophage », expliquent-elles. Chaque année en France, plus de 1 200 visites aux urgences sont liées à l’ingestion de piles bouton. Et la plupart des cas concernent des enfants âgés entre 0 et 5 ans.

Tout au long de l’année, et particulièrement à l’approche de Noël, la DGCCRF effectue des contrôles et des analyses en laboratoires de la sécurité des jouets mis sur le marché. Ces derniers sont en effet soumis à des exigences strictes et notamment de non-accessibilité des piles, imposées par la législation européenne. Le compartiment où elles sont logées ne doit ainsi pas pouvoir être ouvert par un enfant ni s’ouvrir ou se casser en cas de chute du jouet. En 2016-2017, 107 jouets électriques ont ainsi été contrôlés : les piles étaient accessibles pour 5 jouets, dont 3 hand spinners lumineux, qui ont été retirés du marché. Ces gadgets que l’on fait tourner avec ses doigts sont d’ailleurs les jouets les plus susceptibles de présenter des risques. « En 2017, une dizaine d’alertes ont été notifiées au niveau européen concernant certains modèles lumineux de hand spinners du fait d’un risque d’ingestion de piles. En France, les laboratoires de la DGCCRF ont mis en évidence des non-conformités pour cette raison concernant 3 modèles de ces produits sur un total de 5 modèles de hand spinners lumineux testés », précisent les trois structures officielles.

En cas d’ingestion d’une pile, contacter le 15

Les parents doivent être particulièrement vigilants et veiller à ce que les piles des jouets, notamment des hand spinners lumineux, ne soient pas aisément accessibles. De même pour tous les autres objets du quotidien non destinés aux enfants, dotés de ces petites piles, comme les télécommandes, les clés de voiture, etc. Ceux-ci « ne sont pas soumis à ces obligations réglementaires et sont régulièrement sources d’accident ».

Afin d’éviter tout risque, la DGS, DGCCRF et l’Anses ont listé une série de recommandations :

– ne jamais laisser des piles bouton à la portée d’un enfant ;

– vérifier que le compartiment à piles soit bien sécurisé et ne puisse pas être ouvert, et, dans le cas contraire, ne pas laisser l’objet les contenant à disposition d’un enfant ;

– privilégier l’achat d’appareils dont le compartiment à piles est sécurisé (présence d’une vis ou nécessité d’accomplir deux manœuvres indépendantes pour l’ouvrir) ;

– en cas d’ingestion, même supposée, d’une pile bouton, contacter le 15 ou un centre antipoison en précisant qu’il s’agit d’un risque d’ingestion d’une pile bouton.

Marine VAUTRIN

Surprise

GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème