Des éoliennes en haute mer pour fournir le monde entier en énergie

Publié le 11 octobre 2017 à 9:30 Demain | 193 vues

Les éoliennes en pleine mer seraient plus productives que celles sur terre. C’est ce que révèle une étude américaine publiée le 9 octobre 2017 par l’institut Carnegie. La production serait tellement importante qu’elles pourraient fournir le monde entier.

Avec un épuisement des ressources naturelles, le développement des énergies renouvelables est en pleine croissance. L’énergie éolienne est d’ailleurs de plus en plus utilisée et de nombreux parcs éoliens poussent comme des champignons sur nos terres et côtes. Et si l’avenir était plutôt du côté des éoliennes en pleine mer ? Dans une étude américaine publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, des chercheurs ont démontré que l’énergie éolienne produite en haute mer pourrait être cinq fois plus importante que sur terre et permettrait de fournir le monde entier.

Des éoliennes dans l’Atlantique nord plus productives

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont comparé la  production des parcs éoliens terrestres du Kansas avec une modélisation de parcs géants en haute mer. L’étude est sans appel. “La vitesse du vent est en moyenne plus élevée en haute mer que sur la terre ferme, les éoliennes pourraient donc théoriquement intercepter cinq fois plus d’énergie que les terrestres”. “Nous avons constaté que les parcs éoliens océaniques géants sont capables de profiter de l’énergie des vents d’une grande partie de l’atmosphère, tandis que les parcs éoliens à terre restent limités aux ressources éoliennes proches de la surface”, détaillent les chercheurs. Ce serait dans l’Atlantique nord que les chances d’une forte production énergétique seraient les plus élevées. Cela serait dû au fait que “la résistance des pales de leurs turbines ne ralentirait pas autant les vents qu’elle ne le ferait sur terre”. Les chercheurs rappellent également que la majeure partie de l’énergie captée par ces structures provient du haut de l’atmosphère.

Une production soumise aux saisons

Cependant, ces résultats montrent que cette production d’énergie est aléatoire et liée aux saisons. Autrement dit, la production d’énergie peut fournir toute la planète mais pas toute l’année. “En hiver, les parcs éoliens de l’Atlantique nord pourraient fournir suffisamment d’énergie pour répondre à tous les besoins actuels de la civilisation”, explique le rapport. Cependant, en été, ces mêmes éoliennes verraient leur production en énergie réduite. Elles “pourraient produire suffisamment d’électricité pour couvrir la demande de l’Europe, voire des États-Unis”.

Malgré ces résultats encourageants, les scientifiques se sont heurtés à trois problèmes qui sont : la fixation de ces éoliennes géantes, leur solidité (en haute mer le vent peut atteindre et dépasser les 200 km/h) et enfin l’acheminement de l’énergie produite sans qu’elle perde de sa puissance.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marie Bascoulergue

  1. 1 MW offshore= 220 € pour le promoteur. Industrie qui vit depuis 15 ans de subvention, industrie d’appauvrissement des consommateurs que nous sommes.

  2. Comment pouvez-vous souscrire à cette idée de produire toujours plus ?
    Ravager les fonds marins, répandre de l’aluminium par corrosion en mer,c’est de la pollution.
    Oui aux économies d’énergie, non au TOUJOURS PLUS!

Surprise

Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème