Étiquetage nutritionnel : le nouveau logo arrive dès avril

Publié le 15 mars 2017 à 11:14 Aujourd'hui | 411 vues

Pour mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle d’un produit, un nouveau logo adoptant un code couleur va entrer en application en avril. Il s’agit du Nutri-Score.

Dans les grandes surfaces, il sera désormais plus facile de savoir si un produit est trop gras, trop sucré ou trop salé. À compter du mois d’avril, un nouveau logo, baptisé Nutri-Score ou “5 C”, fera son apparition dans les supermarchés, a annoncé la ministre de la Santé Marisol Touraine, ce mercredi 15 mars, au Parisien. Ce logo est composé de code couleurs en 5 catégories (A, B, C, D, E) élaborés en fonction des teneurs en nutriments majeurs. Les couleurs vont du vert (A) au rouge (E). Par exemple, un produit étiqueté E signifiera que la teneur en sel, en gras ou en sucre est trop élevée. Le système Nutri-Score a été jugé le plus efficace parmi les trois autres testés pendant dix semaines dans 60 supermarchés de l’Hexagone : Nutri-Couleurs, SENS et Nutri-Repère.

Un système facultatif

Prévu par la loi Santé, cet étiquetage nutritionnel simplifié a pour objectif d’inciter les consommateurs à acheter des aliments plus sains pour leur santé. La ministre de la Santé précise qu’elle prendra en avril « un arrêté pour que les industriels puissent apposer ce logo sur les paquets dans les rayons des supermarchés ». Toutefois, ce système Nutri-Score sera facultatif et reposera donc sur le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs. La réglementation européenne ne permet pas de le rendre obligatoire.  « Je compte sur la pression des consommateurs, qui demandent à être informés, pour que les industriels s’engagent dans cette voie. Certains joueront le jeu et cela aura un effet boule de neige. », souligne-t-elle au quotidien.

Initialement, l’étiquetage retenu devait être choisi par décret. Mais les industriels de l’alimentaire, tout comme le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, avaient jugé ce système “stigmatisant”, malgré sa préconisation par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Une étude en conditions réelles d’achat avait été demandée. “Les résultats des études viennent de montrer que le plus pertinent des logos pour aider à manger sainement est le Nutri-Score”, répond Marisol Touraine, rappelant que 30% des adultes sont en surpoids et 15% en situation d’obésité. “Il y a aujourd’hui tellement d’indications sur les produits qu’elles sont trop difficiles à analyser. Il faut une information lisible afin que tout le monde s’y retrouve en un coup d’œil”, ajoute-t-elle.

Pour Emilie Tafournel, directrice qualité de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), “le fait de seulement mettre des couleurs pose un problème de compréhension pour le consommateur : s’il voit un produit rouge, que va-t-il penser: qu’il est dangereux ?”, s’interroge-t-elle, citée par Le Parisien.  “L’idée n’est pas de dire aux gens de choisir entre un yaourt ou une pizza mais de leur dire laquelle des pizzas présentes dans les rayons est la moins grasse et salée, assure la ministre de la Santé. Cet étiquetage n’a pas pour objectif de dire aux Français : « Arrêtez les produits gras et sucrés » mais de donner à chacun les armes appropriées pour se protéger”.

 

logo-nutri-score

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème