Topcryo : l’étiquette intelligente anti-gaspi

Publié le 16 octobre 2017 à 16:47 Demain | 652 vues

Une entreprise nantaise a mis au point une puce capable de détecter si un produit est impropre ou non à la consommation. Le but est de réduire le gaspillage alimentaire. Appelée Topcryo, elle a récemment fait son arrivée chez Franprix.

Le gaspillage alimentaire est l’un des pires fléaux de notre société. La grande distribution l’a bien compris et a décidé de lutter contre. C’est le cas de Carrefour qui, en 2015, inaugure sa marque “Tous AntiGapi”. Elle propose aux clients des produits avec des défauts d’aspect à bas prix. Un an plus tard, c’est Monoprix qui se lance dans la démarche anti-gaspillage avec son service “Shop&Go” où les livreurs à domicile récupèrent les produits alimentaires de leurs clients. Franprix, déjà engagée, a décidé d’aller plus loin en utilisant les puces intelligentes Topcryo sur ces colis de livraison à domicile.

Réduire le gaspillage de 35%

C’est après plus de 10 ans de recherche que l’entreprise nantaise Cryolog a mis au point une puce intelligente. Appelée Topcryop, elle “interprète l’impact du temps et de la température sur la conservation des produits”. Son principe est simple. Cette pastille thermosensible microbiologique passe du vert au rouge lorsqu’un aliment devient impropre à la consommation. “L’étiquette, sous forme de gel, est composée d’un échantillon de bactéries et de nutriments sélectionnés pour avoir la même évolution de vie que le produit”, explique Pierre Peteuil, directeur général de Cryolog, dans une vidéo sur le site de l’entreprise. Elle permet également de déceler si la chaîne du froid d’un produit est mal respectée. Selon Pierre Peteuil, ce système permet de “garantir une meilleure sécurité alimentaire”. L’étiquette est adaptée pour tracer des produits dans des zones allant de 2 à 12°C, en incluant des moments de rupture de la chaîne du froid à température ambiante. Ce système permettrait de sauver énormément de produits qui habituellement finissent à la poubelle par mesure de précaution. Elle permet également de multiplier par deux la DLC d’un aliment et donc de réduire le gaspillage alimentaire de 35%. Un prototype de l’étiquette passant à l’orange avant de virer au rouge serait actuellement en cours d’élaboration.

Pour l’heure, Topcryo est exclusivement utilisée par les professionnels, comme dans la restauration collective ou par des traiteurs. Les entreprises peuvent commander un kit d’étiquettes sur le site. Depuis le mois d’octobre 2017, les vignettes sont collées sur les colis de livraison à domicile de la région parisienne de Franprix.

L’Allemagne investit 10 millions d’euros

Le principe de la vignette intelligente n’est pas nouveau. Il y a plusieurs années, l’enseigne Monoprix avait déjà testé des pastilles sur près de 400 produits frais. Après plusieurs couacs, elles ont été retirés. De l’autre côté du Rhin, l’idée d’une puce intelligente pour remplacer les DLC fait son chemin depuis plus d’un an. En 2016, le ministre fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture, Christian Schmidt, émettait l’idée de supprimer toutes les dates de péremption. Dans des propos rapportés par le site Euractiv, il justifiait son souhait : “nous jetons des tonnes de nourriture parce que les producteurs ont établi des marges de sûreté trop larges”. Ce même ministre proposait également un système d’emballage intelligent avec une puce qui permettrait d’indiquer l’état de fraîcheur d’un produit grâce à un code couleur. Selon Euractiv, le ministère aurait investi 10 millions d’euros dans la recherche et espère avoir des résultats d’ici trois ans.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marie Bascoulergue

  1. […] Lire l’article, chez Réponse Conso […]

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème