Que faire de son sapin après les fêtes ?

Publié le 30 décembre 2017 à 10:00 Aujourd'hui | 546 vues

Les épines tombent, les branches s’inclinent… Après les fêtes, votre sapin de Noël fait grise mine. Il est temps de vous en séparer. Mais attention, pas n’importe comment, de façon écolo s’il vous plaît !

Que faire de son sapin de Noël une fois le réveillon passé ? Cette question épineuse, on se la pose chaque année. Certains ne se prennent même pas la tête et décident de l’abandonner sur le trottoir à côté des poubelles. Grosse erreur ! Celui-ci finira incinéré avec les ordures ménagères. Ce qui n’est pas du tout bon pour l’environnement. Et c’est aussi interdit par loi. En laissant votre pauvre sapinou devant chez vous, vous risquez une amende de 150 euros ! D’autres, pensant bien faire, décident de l’abandonner en forêt. Cette pratique est également interdite par la loi et n’est pas sans conséquence pour le milieu naturel. L’accumulation des déchets végétaux, dont notamment les sapins, peut être nocive pour les sols forestiers. « Les grandes épaisseurs d’aiguilles dues à l’addition des petits dépôts mettent beaucoup de temps à se décomposer et asphyxient localement le sol », explique l’Office nationale des forêts. « De plus, dans certains cas, même si la “transformation” fonctionne bien, l’enrichissement du sol produit par le dépôt de déchets entraîne des modifications de l’écosystème forestier pouvant faire apparaître des espèces de faunes opportunistes (sangliers) ou favoriser le développement de plantes invasives (renouée du Japon) », ajoute-t-elle.

Déchetterie ou point de collecte

La solution ? Le recyclage ! Déposez-le dans un point de collecte de votre ville. Plusieurs communes en proposent, comme la Ville de Paris. Cette année, 160 points sont répartis dans toute la capitale (10 de plus que l’année passée). Les sapins seront broyés sur place. Le broyat obtenu sera utilisé par les jardiniers de la municipalité comme paillage, pour protéger les sols et plantations des jardins de l’évaporation de l’eau ou du froid. Le broyat sera aussi un excellent désherbant naturel. Plusieurs points de collecte sont ouverts 24H/24. Seuls les sapins sans flocage ni peinture sont acceptés. Ils doivent aussi être sans sac et sans décoration (logique). En 2016, 70 000 Parisiens ont choisi cette option, alors pourquoi pas vous ? Pour trouver les sites les plus proches de chez vous, rendez-vous sur le site de la mairie de Paris, ici. Pour les autres communes, n’hésitez pas à appeler la mairie. Elle vous indiquera les points de collecte mis en place.

Vous pouvez aussi vous rendre à la déchetterie et déposer votre sapin dans le bac à déchets végétaux. Ici aussi, il devra être entièrement débarrassé de ses décorations et surtout, ne pas être emballé dans du plastique. Il pourra ainsi être composté et recyclé comme tous les autres déchets verts. Si vous avez choisi d’utiliser un sac à sapin Handicap International, sachez qu’il est 100% biodégradable et accepté en déchetterie. Pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore, celui-ci coûte 5 euros. Pour chaque sac acheté, 1,50 euro contribue à financer les actions de Handicap International. L’an dernier, 419 000 sacs ont été vendus dans 4 600 points de vente en France, soit près de 630 000 euros pour soutenir les actions de Handicap International dans le monde en faveur des personnes vulnérables.

Le rapporter ou le replanter

Autre solution : le rapporter en magasin. Plusieurs enseignes proposent de récupérer votre sapin en échange de bons d’achat. Ce qui est encore le cas cette année de Botanic qui organise son opération de collecte du 2 au 31 janvier 2018. L’offre est valable pour tous les sapins naturels (coupés ou en pot) achetés dans les magasins de l’enseigne entre le 15 novembre et le 24 décembre 2017. Il suffit de rapporter votre sapin avec le ticket de caisse ou la facture attestant son achat. On vous donnera ainsi un bon d’achat d’une valeur de 10 euros, valable à partir de 50 euros d’achat dans tous les magasins Botanic, dans un délai de 30 jours à compter de la date d’émission du bon d’achat. Les sapins seront transformés en paillage ou compost vert. Truffaut organise aussi son opération « 1 sapin acheté et rapporté = 1 sapin planté en France ». Depuis la création de son initiative en 2009, ce sont plus de 140 000 arbres qui ont été plantés. Il suffit de rapporter votre conifère acheté dans une jardinerie Truffaut, avant le 31 janvier 2018, avec votre ticket de caisse. Cette offre est valable sur les sapins coupés de plus de 15 euros et achetés entre le 24 novembre et le 24 décembre 2017. Et si vous détenez la carte de fidélité de Truffaut, vous pourrez même bénéficier d’un bon d’achat de 10 euros.

Si vous avez acheté votre sapin en pot et que vous avez un grand jardin, vous pouvez tout à fait le replanter, à condition qu’il n’ait pas eu trop chaud dans votre salon. Pour cela, profitez d’un jour sans gel. Dans le trou creusé, ajoutez-y de l’engrais naturel puis arrosez bien la motte de terre une fois l’arbre en place. En revanche, si votre arbre n’a pas survécu, vous pouvez aussi le broyer pour en faire du broyat.

Pour éviter tout désagrément l’année prochaine, pensez à louer votre sapin. Depuis 2012, la start-up Treezmas propose en effet un service d’adoption d’arbres de Noël. Elle vous livre à domicile le conifère en pot, et une fois les fêtes passées, elle le récupère pour le replanter. Que demander de mieux ?

Marine VAUTRIN

Surprise

Lutte anti-gaspi : à 11 ans, elle invente une corbeille à fruits intelligente

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème