Faire un Halloween zéro déchet, c’est possible !

Publié le 16 octobre 2018 à 9:45 Ma vie zéro déchet | 577 vues

Atteindre le zéro déchet, tel est l’objectif de Marine, notre responsable éditoriale. Depuis le mois de février, elle fait la chasse à ses détritus et expérimente de nombreuses alternatives pour réduire sa poubelle. Cette semaine, elle vous donne quelques astuces pour faire un Halloween maison et zéro déchet !

Se déguiser, déguster des bonbons, regarder des films d’horreur…. Halloween est sans doute ma fête préférée. Ayant de la famille aux États-Unis, j’ai toujours célébré ce jour particulier. Mais comment faire lorsqu’on est en mode zéro déchet ? Suivez le guide !

Les bonbons

Halloween sans sucrerie, c’est comme passer Pâques sans chocolat ou Noël sans sapin. Cette année, pas question d’acheter des bonbons sous emballage. On les préfère en vrac et en quantité modérée. De nombreux magasins proposent dans leur coin vrac des douceurs, aussi délicieuses que celles vendues en supermarché. Si vous êtes fan des Schtroumpfs ou des Dragibus, vous pouvez aussi aller dans une boulangerie ou dans un cinéma. Les bonbons sont généralement proposés en vrac et, dans certains établissements, les distributeurs sont placés à l’entrée. Nul besoin d’acheter une place. Côté budget, ça vous coûtera bonbon (c’est le cas de le dire) mais vous pourrez déguster vos sucreries préférées. Si vos bambins font la tournée des voisins et commerces, c’est plus compliqué. Ils reviendront sûrement avec des bonbons sous emballage. Que faire ? Expliquez à vos enfants et essayez de les convaincre de refuser et de demander des bonbons sans emballage. Bien sûr, cela ne marchera pas à tous les coups mais il peut y avoir de bonnes surprises. Pour la collecte des bonbons, donnez-leur des tote bags ou bien des sacs en tissu que vous utilisez pour les fruits et légumes. N’hésitez pas à les personnaliser.

Les déguisements

Le déguisement est indispensable à Halloween. On oublie les accessoires en plastique proposés dans les magasins et les déguisements made in China, et on confectionne soi-même sa tenue ou celle de nos enfants. Comment ? Avec des vieux tissus et draps. Recyclez-les pour faire un costume de momie, de fantôme. Bref, vive la récup’ ! Autre solution : se rendre dans une friperie. Vous trouverez forcément votre bonheur pour faire un déguisement « freaky ». Vous l’aurez compris : on n’achète rien de neuf !

Le maquillage

Pour parfaire sa tenue, il faut bien sûr du maquillage. Vous pouvez l’acheter bio ou le faire vous-même. Pour faire une tache de sang sur les joues, vous pouvez par exemple utiliser du rouge à lèvres. Pour cela, il vous faudra de l’huile végétale (ricin, jojoba, karité ou argan), de la cire d’abeille et des épices (en vrac) ainsi qu’un petit pot réutilisable. Choisissez l’épice en fonction de la couleur désirée : cannelle pour du marron, paprika pour du rouge, etc. Et si vous souhaitez avoir un rouge flamboyant, optez pour la poudre de betterave. Retrouvez la recette ici. Pour faire des yeux bien noirs, faites aussi votre propre mascara avec du charbon actif végétal en poudre.

La décoration

Pour la décoration, bannissez les accessoires en plastoc, faites-les vous-même. Utilisez des vieux objets, créez des araignées avec des rouleaux de papier toilette, utilisez les guirlandes de Noël façon « Stranger Things », faites vos propres bougies à base cire d’abeille, customisez des feuilles mortes et accrochez-les de manière à faire une guirlande. Vous pouvez faire de même avec des petits bouts de tissu blanc pour faire des petits fantômes. Pour confectionner un balai de sorcière, faites un tour dans votre jardin. Prenez une grosse blanche et fixez avec de la ficelle des petites branches en bas. Hop ! Vous avez un balai ! Laissez libre cours à votre imagination !

Évidemment, on n’oublie pas la fameuse citrouille. Lorsque vous la viderez, pensez à garder les graines. Légèrement grillées et salées, elles seront parfaites pour un apéritif. En plus d’être délicieuses, elles sont excellentes pour la santé. Riches en fibres, en magnésium et en fer, elles ont des propriétés anti-inflammatoires. Leur particularité : elles contiennent du tryptophane, un acide aminé qui améliore la production de la sérotonine, à savoir l’hormone du bonheur. Pour être heureux, mangez des graines ! « Et ta citrouille, c’est pas un déchet inutile ça ? ». Oui, vous avez raison, mais j’estime que l’on peut se faire plaisir. Une fois Halloween passé, vous ne pourrez plus déguster votre courge mais elle vous aidera à avoir un bon compost. Découpez-la en petits morceaux et jetez le tout dans votre bac. Évidemment, utilisez une ou deux citrouilles. Nul besoin d’en gaspiller dix.

Pour la déco, épatez aussi vos enfants ou vos convives côté cuisine en faisant des feuilletés de saucisse en forme de momie, des soufflés en forme d’araignée, des biscuits en forme de doigt de sorcière, etc. Montrez vos talents de cuistot !

Faire un Halloween zéro déchet, ce n’est donc pas bien compliqué. Un peu d’imagination et d’huile de coude, et le tour est joué.

Et vous, quelles sont vos astuces ?

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème