Pourquoi il faut parier sur le panais cet hiver

Publié le 15 janvier 2018 à 17:57 Aujourd'hui | 505 vues

Longtemps oublié, le panais possède de nombreuses vertus pour notre santé. Riche en vitamines et minéraux, ce légume de la même famille que la carotte est l’un des aliments à mettre dans son assiette pour affronter l’hiver.

Poireaux, potirons, endives… Ces légumes, qui colorent les étals de nos marchés, sont les stars de l’hiver. Toutefois, il serait dommage de s’en contenter quand on sait qu’il existe des dizaines d’autres variétés. Parmi elles : le panais. Dégusté par nos ancêtres, ce légume racine a progressivement disparu de nos assiettes. Il faut dire qu’il avait de la concurrence. Ressemblant à la carotte, le panais était souvent confondu avec cette dernière. Très cultivé dans les monastères, il s’est ensuite fait voler la vedette par la pomme de terre. Et cela est bien dommage. Car en plus d’être délicieux, le panais possède de nombreux atouts.

Le panais, un allié bien-être

Sur le plan nutritionnel, le panais est excellent. Celui-ci est riche en vitamines B1, B5, B9 et en vitamine C. Parfait pour affronter les frimas de l’hiver. Il est aussi source de magnésium et de potassium. Une portion de 100 grammes de panais couvrirait à elle seule les besoins journaliers minimum en potassium (375 à 785 mg). Son autre atout est qu’il possède des vertus anti-oxydantes en raison de la présence d’apigénine. Celui-ci participerait à la prévention de certains cancers. Le panais contient par ailleurs des polyacétylènes, notamment le falcarinol qui permettrait aussi de diminuer les risques de développer un cancer. Et ce n’est pas tout. Le panais est également riche en fibres. Si vous avez des petits problèmes de constipation, pariez sur lui. Pour celles et ceux qui font attention à leur ligne, le panais peut être un allié puisqu’il est peu calorique (environ 55 calories pour 100 grammes). En revanche, attention. Il contient plus de glucides que la carotte. Les personnes diabétiques doivent être vigilantes.

Le panais, un légume gourmand

Sur le plan gustatif, le panais ravira petits et grands. Le légume est apprécié pour sa saveur sucrée qui rappelle celle de la carotte. Sa chair fibreuse fait aussi penser à la patate douce. Le panais, qui possède aussi un petit goût noisette, peut se déguster cru râpé avec d’autres crudités ou cuit en gratin ou potage. Cuisiné à la vapeur, il est aussi délicieux. Pour l’apéritif, on peut aussi en faire des chips. Miam ! Notre recette préférée : la classique purée de panais accompagnée d’une noisette de beurre salé, et pour les plus gourmands, de quelques morceaux de gruyère. On en salive déjà. Les possibilités sont nombreuses, à vous de choisir selon vos envies. Que les plus nuls en cuisine se rassurent, le panais n’est pas difficile. Il faut toutefois acheter les bons produits.

Un bon panais se reconnaît par sa fermeté. Il ne doit pas avoir de taches. Et s’il possède encore ses fanes, c’est qu’il est très frais. Pour le conserver, placez-le dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Vous trouverez des panais de septembre à mars. Le mieux sera de les déguster fin janvier/ début février, c’est la pleine saison ! L’idéal sera aussi de choisir des panais issus de l’agriculture biologique.

Excellent pour la santé et nos papilles, le panais est un légume à mettre dans son assiette cet hiver. Il serait dommage de s’en priver. D’autres légumes oubliés méritent aussi leur place dans notre cuisine, comme la poirée, le navet boule d’or et le chervis. Cette variété potagère reconnaissable à ses racines tubéreuses fut longtemps présente à la table des Rois. Elle était appréciée pour son goût sucré, rappelant celui du panais.

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème