Fleurs comestibles : mettez de la couleur dans vos assiettes

Publié le 16 avril 2018 à 9:10 Aujourd'hui | 1460 vues

Et si vous profitiez des fleurs de votre jardin pour égayer vos plats ? Capucine, pensée, bourrache… Il existe une centaine de fleurs comestibles. 

Certaines fleurs ne sont pas seulement belles, elles sont aussi délicieuses en cuisine. Très appréciées des chefs cuisiniers, les fleurs comestibles viennent apporter une touche de couleur aux plats et relever les mets les plus succulents. Dans le commerce ou sur les étales des marchés, il n’est pas rare d’en trouver. Mais pourquoi payer alors que l’on peut en avoir dans son jardin ? De la capucine en passant par le souci, laissez-vous tenter par les fleurs comestibles. Osez les fleurs en cuisine ! Voici nos préférées.

La capucine

La capucine possède de très belles fleurs orange, jaunes ou rouges. Sa saveur poivrée et légèrement piquante rappelle celle du cresson alénois ou de raifort. Elle viendra relever à la perfection les salades, les poissons ou encore les fruits de mer pour remplacer les câpres. Riche en vitamine C, la capucine possède également des vertus diurétiques et antiseptiques. Que demander de plus ?

Sachez qu’il existe plusieurs variétés de capucines. Elles se distinguent en deux catégories, celles dites « naines », qui sont utilisées en jardinière, plate-bande, bordure et massifs, et celles dites « grimpantes », qui sont elles utilisées pour décorer des clôtures par exemple. D’une manière générale, la capucine apprécie tous les sols et surtout le soleil. C’est aussi un très bon compagnon au potager. Placez-la près des choux ou des tomates par exemple, elle éloignera les pucerons et attirera les insectes pollinisateurs. L’idéal sera de la semer en pleine terre à partir de mai, après les gelées. Optez pour un semis en poquet (4 ou 5 graines dans un trou) en les espaçant de 50 centimètres pour les grimpantes et de 30 centimètres pour les naines. Lors de la levée, éclaircissez puis arrosez si le climat est très sec. Lorsque la capucine aura atteint sa maturité, n’arrosez plus qu’en cas de fortes chaleurs.

La pensée

Cousine de la violette, la pensée possède des fleurs aux couleurs très variées. Elle orne la plupart des jardins et balcons. Mais la pensée n’est pas qu’une plante ornementale, elle est aussi délicieuse en cuisine. La saveur de ses fleurs rappelle le sous-bois. En salade, en dessert, la pensée s’accommode avec de nombreux mets. Elle peut aussi venir aromatiser des cocktails. Autre astuce : cristallisez les pétales de sucre. Ce sont vos convives qui seront épatés. Toutefois, avant de la consommer, il sera nécessaire de retirer le pédoncule.

La pensée se trouve dans presque toutes les jardineries. Si vous en achetez en godet, vous pourrez effectuer la plantation en pleine terre ou en pot au début du printemps ou à l’automne. La terre devra être bien humide. Si vous optez pour le semis, ce dernier s’effectue généralement en juin pour obtenir une floraison dès l’automne ou en août pour une floraison l’hiver. Le sol devra être léger et humifère. L’exposition : mi-ombre. Vous pouvez également semer en février pour une floraison au printemps et en été mais cela se fera sous châssis.

Concernant l’entretien, la pensée n’est pas très compliquée. Les fleurs qui fleurissent au printemps ou en été demanderont un arrosage régulier en période de sécheresse, et celles d’automne et d’hiver apprécieront un paillage de protection contre le froid. Dans tous les cas, il faudra supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure. Soyez également vigilant au mildiou, aux limaces, aux pucerons ainsi qu’à la rouille.

Le souci

Le souci est sans doute notre favori. Avec ses belles couleurs orangées, cette fleur possède un léger goût de radis. Ses feuilles peuvent agrémenter des salades ou bien décorer des desserts comme les sorbets. En beignet, c’est aussi un vrai délice ! Le souci présente également des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Ce serait dommage de s’en priver.

Cette délicieuse plante se cultive très facilement. Vous pouvez l’acheter en godet mais la méthode la plus courante est le semis. Pour cela, rien de plus simple : semez directement en place d’avril à juin, sous 1 centimètre de terre fine. Le souci se ressème spontanément d’une année sur l’autre. Pour le sol, pas de particularité. Il doit juste être bien drainé. Exposition : mi-ombre. Toutefois, si vous semez en pot ou en jardinière, il faudra apporter un peu d’engrais. Quant à l’arrosage, il ne sera nécessaire qu’en cas de sécheresse. Les fleurs fanées devront être coupées au fur et à mesure. Gare à l’oïdium et à l’altise ainsi qu’aux pucerons. Au potager, le souci est un allié puisqu’il attirera les insectes pollinisateurs et repoussera certains parasites.

La bourrache

Cette herbe annuelle offre de belles petites fleurs bleues en forme de petites étoiles qui ont un goût iodé rappelant celui des huîtres. Riche en oméga 6, la bourrache est l’allié de celles et ceux qui ont de petits problèmes intestinaux. Les fleurs se dégustent fraîches ou séchées. Elles peuvent aussi décorer un plat ou un dessert. Cristallisez les fleurs au sucre, c’est délicieux. Tout comme la pensée, il sera nécessaire de retirer le pédoncule avant dégustation.

Le semis s’effectuera en pot ou en jardinière profonde dès le mois de mars ou bien en pleine terre directement en place à partir d’avril. Dans ce cas, prévoyez 40 centimètres entre chaque plant. La bourrache apprécie les sols calcaires, assez pauvres et frais. Elle se plaît également en plein soleil et sera un très bon compagnon au potager puisqu’elle attire également les abeilles et les bourdons, des insectes pollinisateurs essentiels pour un potager fleuri. À la fin du printemps, vous pourrez récolter vos premières fleurs.

Si vous n’êtes pas fan du bleu, sachez qu’il existe des bourraches aux fleurs blanches !

Et bien plus encore !

Des fleurs comestibles, il en existe des centaines de variétés : coquelicot, courgette, pissenlit, marguerite, violette, grande mauve, rose, fleur de chrysanthèmes, primevère, ciboulette, fleurs de roquette, de glycines, etc. Toute une palette de saveurs et de couleurs s’offre à vous.

Toutefois, faites attention, toutes les fleurs ne sont pas comestibles, certaines peuvent être toxiques. Renseignez-vous au préalable.

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème