FlixBus : des autocars électriques relieront bientôt Paris et Amiens

Publié le 12 mars 2018 à 17:03 Aujourd'hui | 1417 vues

La société d’autocars FlixBus a annoncé ce lundi 12 mars 2018 qu’elle allait ouvrir une “ligne électrique” entre Paris et Amiens. Les premiers trajets sont prévus pour les vacances de Pâques. 

Ouibus, Isilines, FlixBus… Depuis l’entrée en vigueur de la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, aussi connue sous le nom de “loi Macron”, de plus en plus de villes sont desservies par des autocars. Alors que la durée du trajet varie du simple au triple par rapport au train, le prix attractif de ces “bus Macron” en séduit plus d’un. FlixBus, le fournisseur de transport spécialisé dans les autocars longue distance en Europe, a décidé de se démarquer de ses concurrents. Avec son partenaire autocars Dominique, il a ainsi annoncé ce lundi 12 mars le lancement des premiers autocars longue distance 100% électriques. Les deux premiers bus électriques (un pour l’aller, un pour le retour) qui relieront Paris à Amiens (environ 150 kilomètres) prendront la route à l’occasion des vacances de Pâques. Il s’agit d’une “exclusivité mondiale. Jamais cela n’avait encore été proposé sur cette distance”, a expliqué au Parisien, Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus.

Une autonomie de 200 kilomètres

Concrètement, ces bus électriques devraient rouler aussi vite que des bus thermiques et ressembleront aux autres autocars FlixBus. La seule différence est la présence de six batteries. Le rechargement de ces dernières, qui devrait prendre quatre heures, s’effectuera aux extrémités de la ligne, à savoir à Paris et Amiens après chaque trajet. L’autonomie du véhicule pourra ainsi atteindre les 200 kilomètres. Cette technologie fait que ces bus ne polluent pas. Autrement dit, ni dioxyde de carbone ni oxyde d’azote ne seront relâchés dans l’air. D’ailleurs, selon Patrick Mignucci, le patron des autocars Dominique, “le tout-électrique est une solution parmi d’autres” pour les distances inférieures à 200 kilomètres. Cependant, le bilan carbone sera loin d’être nul à cause de la fabrication des batteries et de la consommation d’électricité.

Les avantages ne sont pas uniquement écologiques. Même si le coût d’un bus électrique est 30% supérieur à un bus thermique (soit 400 000 euros), ceux de l’énergie et l’entretien des pièces seront moindres. D’ailleurs, le plein d’un bus électrique coûtera environ une douzaine d’euros, contre plus de 70 euros pour un équivalent au gazole. Seul petit hic, du fait des six batteries nécessaires, les toilettes ont dû être retirées. Mais n’ayez crainte, tout le confort habituel, à savoir le wi-fi, les prises USB et l’inclinaison des sièges, est resté à bord. Quant au prix du billet, il devrait se situer aux alentours de 10 euros.

Après la liaison Paris-Amiens, FlixBus espère déployer ses bus électriques sur d’autres tronçons dont la distance est inférieure à 200 kilomètres. La société souhaite également développer des bus longue distance à hydrogène.

Marie Bascoulergue

  1. Il est possible de réserver uniquement les trajets “green” sur https://www.sobus.fr/

    Clin d’oeil à la planète 🙂

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème