Fourrure : nouvelle campagne de la Fondation Bardot

Publié le 26 décembre 2017 à 11:10 Aujourd'hui | 652 vues

La Fondation Brigitte Bardot lance, ce mardi 26 décembre 2017, sa nouvelle campagne d’affichage contre la fourrure animale. 

La fourrure est monnaie courante dans le monde de la mode. Face à ça, de nombreux collectifs et associations dénoncent son utilisation. C’est notamment le cas de L214 qui récemment a publié une vidéo dans laquelle elle dénonce les conditions d’exploitation des lapins Orylag. D’autres organismes s’engagent également en faveur des animaux, comme One Voice et la Fondation Bardot.

Ce mardi 26 décembre 2017, l’organisation a lancé sa nouvelle campagne d’affichage. Sur les affiches, on peut y voir un homme de dos avec une doudoune à capuche en fourrure dégoulinante de sang. Sur le côté le slogan : “J’aime les animaux… morts !” et l’adresse du site Internet jeneportepasdefourrure.com. Au total, un millier de panneaux sont répartis dans toute l’Île-de-France. Le but est de sensibiliser le public sur le commerce de la fourrure car “les gens dissocient l’objet de toute vie animale”, explique la Fondation à l’AFP. “L’idée de cette campagne est d’interpeller ceux qui disent aimer les animaux, se promènent avec leur chien en ville, mais portent aussi des vêtements avec de la fourrure, parfois sans le savoir, pensant que c’est de la fourrure synthétique”, poursuit-elle. Les défenseurs des animaux expliquent que “la fourrure vient souvent de Chine où la fausse fourrure coûte plus chère. C’est donc de la peau de chien viverrin ou chien martre, de chats et de coyote qui sert à la confection de vêtements d’hiver”.

D’autres campagnes les années précédentes

Ce n’est pas la première fois que la Fondation décide de lancer une campagne d’affichage de grande ampleur. Du 21 au 31 décembre 2015, plus de 1 000 panneaux d’affichage dans plusieurs grandes villes de France (Paris, Bordeaux, Le Havre, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulouse) montraient une jeune femme portant un manteau avec une capuche en fourrure. On pouvait également y lire “Fourrure : le look qui tue… 140 millions d’animaux par an !”. En 2014, la Fondation Bardot avait fait diffuser un spot radio sur NRJ IDF, France Bleu National, France Info National et Radio Classique National. “Derrière les vêtements et accessoires en fourrure, il y a souvent la souffrance animale. Il est temps de regarder la cruauté en face. Ne soyez pas complices. L’étiquetage est parfois trompeur. C’était un message de la Fondation Brigitte Bardot. Plus d’infos sur fondationbrigittebardot.fr”, pouvait-on entendre dans cette campagne radio.

Des actions plus que nécessaires quand on sait que chaque année 140 millions d’animaux sont dépecés pour leur fourrure, ce qui représente une augmentation de 10% depuis 10 ans, rapporte la Fédération Française de la Protection Animale. Pire encore, sur 180 animaux tués, la fourrure de 42 d’entre eux est réellement utilisée. Le reste est jeté comme de simples déchets.

Vous souhaitez investir dans un manteau tout chaud ? Voici quelques conseils pour identifier la vraie et fausse fourrure lors de votre prochaine séance shopping.

 

Marie Bascoulergue

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème