Les Français favorables au bio dans les cantines

Publié le 14 septembre 2017 à 12:51 Aujourd'hui | 536 vues

Selon une étude IFOP pour le compte d’Agir pour l’environnement, 86% des Français souhaitent qu’au moins 20% d’aliments issus de l’agriculture biologique et locaux soit servis dans les restaurants collectifs.

Pesticides, engrais chimiques… Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à ce qu’ils mangent, et se tournent ainsi vers les produits bio. Le marché est en plein boom, comme en témoigne une étude de l’Agence Bio publiée en février dernier : les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont dépassé les 7 milliards d’euros en 2016, contre 5,76 milliards fin 2015. 7 Français sur 10 déclarent aujourd’hui consommer régulièrement des produits bio, des produits respectueux de la Nature et de l’Homme.

Si les consommateurs plébiscitent ces produits chez eux, ils souhaiteraient aussi en voir dans les cantines. Selon une étude* IFOP pour le compte de l’association Agir pour l’Environnement, publiée mardi 12 septembre, 86% des personnes interrogées se déclarent favorables à l’adoption d’une loi imposant l’obligation de servir au moins 20% d’aliments issus de l’agriculture biologique et locaux dans les restaurants collectifs d’ici 2022. Aujourd’hui, sur les 11 millions de repas servis chaque jour dans les cantines, moins de 3% des aliments sont bio. Pour rappel, un article de la loi Égalité et Citoyenneté votée en décembre 2016 obligeait la restauration collective publique à inclure dans les repas 20% de produits issus de l’agriculture biologique ou de surfaces agricoles en conversion bio. Ce dernier a été censuré par le Conseil constitutionnel.

 « Des cantines bio, j’en veux »

L’association Agir pour l’environnement, la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB), la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et la Ligue de l’Enseignement ont lancé la campagne « Des cantines bio, j’en veux » sur le site macantine.bio pour interpeller les élus locaux et gestionnaires de plus de 50 000 établissements scolaires français. Chaque Français est invité à y participer. Pour Mathias Chaplain, coordinateur des campagnes d’Agir pour l’Environnement, « assurer l’égal accès des enfants à une nourriture saine et de haute qualité gustative et nutritionnelle devrait être une priorité pour les élus locaux ». « C’est une question de justice sociale et de santé », ajoute Liliana Moyano, présidente de la FCPE, dans un communiqué.

20% de produits estampillés bio dans les cantines, ce n’est pas impossible, surtout que « le nombre de producteurs bio est désormais suffisamment important pour fournir toutes les cantines scolaires », affirme Jean-Paul Gabillard, secrétaire de la FNAB. « Les filières sont structurées et les agriculteurs n’attendent plus que les commandes », précise-t-il. Aujourd’hui, plusieurs communes se sont engagées à servir plus de bio, comme Paris Strasbourg, Saint-Etienne et Lons-le-Saunier. Pour savoir si l’établissement de vos enfants est concerné, direction le site macantine.bio.

* Étude réalisée du 06 au 08 septembre 2017 auprès d’un échantillon de 1030 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Les commentaires sont fermés !

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème