GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

Publié le 16 avril 2018 à 12:53 Aujourd'hui | 1061 vues

Inciter les fumeurs à recycler leurs mégots de cigarettes, tel est l’objectif de l’association GreenMinded. Pour cela, elle a imaginé une borne connectée, nommée « Borne to Recycle ».

Fumer nuit gravement à la santé mais aussi à la planète. Composés d’environ 4 000 substances toxiques, les mégots de cigarettes finissent bien souvent dans la nature, sur les trottoirs ou dans les égouts, contaminant ainsi les eaux et les sols. Fléau écologique, les mégots sont aussi un problème économique. Le nettoyage de ces déchets a en effet un coût important pour les municipalités. « Une ville comme Paris dépense 5 000 euros par jour pour leur enlèvement, sans compter les frais d’incinération ni ceux liés à la dépollution des eaux usées », souligne au Monde Alice Comble, une jeune ingénieure de 25 ans et cofondatrice de GreenMinded. Pour lutter contre cette pollution et inciter les fumeurs à recycler leurs mégots, cette ancienne étudiante Mines-Télécom de Lille-Douai, associée à ­Solène Cormont, une étudiante lilloise en linguistique autoformée en design, a donc pensé à une borne connectée. Elle a imaginé la « Borne to Recycle ».

Des bornes ludiques

Le concept est simple, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus. La borne est équipée d’un écran et pose une question à chaque fumeur. Par exemple : « Êtes-vous heureux aujourd’hui ? ». Ce dernier y répond en jetant son mégot du côté A ou B, Oui ou Non. Une façon ludique d’inciter les fumeurs à jeter leurs mégots dans ce cendrier connecté. La borne se veut aussi solidaire. « Grâce à son application mobile, la Borne to Recycle finance des associations à mesure que tu recycles », explique GreenMinded sur son site. Chaque mégot déposé donne droit à des points comptabilisés et transformables en argent. Les mégots de cigarettes collectés sont envoyés au recyclage. Deux prototypes ont été testés à Lille. Les résultats sont encourageants : 46% de mégots en moins dans un rayon de 10 mètres, précise Le Monde. D’autres bornes devraient ainsi être installées à Lille d’ici cet été. À l’avenir, GreenMinded envisage de développer sa borne pour récupérer d’autres déchets comme les bouchons, les piles ou encore les briquets.

D’autres start-up se sont elles aussi lancées dans la collecte des mégots de cigarettes comme ÉcoMégot et MéGo! qui, via des cendriers spéciaux, récupèrent les composants polluants pour les recycler. MeGO ! les utilise pour en faire des pots à crayons, des jetons de Caddie ou encore du mobilier de bureau.

À noter qu’il est possible de soutenir GreenMinded via le moteur de recherche Lilo.

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème