Gulli : les spectacles avec des animaux sauvages ne seront plus diffusés

Publié le 12 octobre 2017 à 12:25 Aujourd'hui | 1030 vues

Bonne nouvelle. La chaîne pour enfants Gulli a annoncé mercredi 11 octobre qu’elle ne diffusera plus de spectacles vivants avec des animaux sauvages.

Des lions qui lèvent la patte, des éléphants qui font des pirouettes à la demande du dresseur… Telles étaient les images que l’on pouvait de temps en temps voir sur Gulli. Désormais, c’est terminé ! La chaîne pour enfants a fait savoir dans un communiqué publié mercredi 11 octobre qu’elle s’engageait à ne plus diffuser de spectacles vivants avec des animaux sauvages. « Nous estimons qu’ils sont contraires aux bonnes pratiques que nous souhaitons transmettre et à l’éthique à laquelle nous adhérons », a indiqué Caroline Cochaux, Directrice Déléguée du Pôle TV de Lagardère Active & Présidente de Gulli. Cette décision concerne toutes les antennes jeunesse du groupe en France (Canal J, TiJi, La Chaîne du Père Noël) et à l’étranger (Gulli Girl en Russie, Gulli Africa, Gulli Bil Arabi). « En affirmant son positionnement contre la souffrance animale, Gulli a à coeur de sensibiliser le plus grand nombre en initiant des discussions en famille, à l’école et de faire des enfants d’aujourd’hui des citoyens de demain, respectueux de l’environnement dans lequel ils vivent », a-t-elle ajouté.

Des animaux dans leur environnement naturel

Les jeunes spectateurs pourront toujours admirer des animaux sauvages sur Gulli, mais pas sous des chapiteaux. La chaîne jeunesse diffusera d’ailleurs prochainement Safari Go !, un jeu qui emmène cinq familles au cœur d’une réserve naturelle en Afrique du Sud « Tout comme la première, cette nouvelle saison mettra en lumière les animaux sauvages dans leur environnement naturel. Observation, explication des Rangers sur le mode de vies de Big-5, sensibilisation à la protection de la faune et de la flore, visite de cliniques des animaux etc. », explique Gulli dans son communiqué.

Les numéros d’animaux sauvages disparaissent peu à peu du paysage français. L’un des plus grands cirques, à savoir Joseph Bouglione, a d’ailleurs fait le choix de ne plus en présenter. André-Joseph Bouglione, l’un des petits-fils de Joseph Bouglione, et son épouse Sandrine Bouglione, ont en effet fait le choix, depuis septembre 2016, de mettre un terme aux représentations utilisant des animaux. « J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque » avait expliqué en mai dernier Joseph Bouglione, dans une interview accordée à la Fondation 30 millions d’amis.

Aujourd’hui, plus de cinquante villes en France ont interdit les cirques présentant des numéros avec des animaux. Une pétition demandant « l’interdiction progressive de l’exhibition des animaux sauvages dans les spectacles itinérants » a été lancée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème