Hermien, la vache qui ne voulait pas aller à l’abattoir devenue star

Publié le 5 février 2018 à 16:41 Aujourd'hui | 253 vues

Hermien est une vache limousine qui a pris son destin en main. Alors qu’elle devait aller à l’abattoir, celle-ci s’est enfuie et se réfugie depuis plus d’un mois dans un bois près de Lettele, aux Pays-Bas. Sensibilisés, de nombreux Néerlandais se sont mobilisés pour la sauver.

Aux Pays-Bas, Hermien fait sensation. Il ne s’agit pas d’une candidate de télé réalité, d’une chanteuse ou d’une actrice. Hermien est une vache limousine qui a réussi à s’échapper juste avant d’être emmenée à l’abattoir. Depuis plus d’un mois, elle se cache dans un bois près du village de Lettele situé à l’est du pays, évitant les chasseurs, les officiers, les vétérinaires et les agriculteurs du coin. « Elle a dû avoir un moment de stress et de panique en voyant le camion. Depuis, nous ne parvenons pas à l’attraper », a expliqué à l’AFP Edo Hamersma, un vétérinaire. Pour survivre, l’animal de trois ans et demi se nourrit dans les étables voisines la nuit.

Une incroyable mobilisation

Une vache qui s’enfuit pour ne pas finir en steak, ça interpelle. Sa cavale a d’ailleurs suscité une grande mobilisation sur les réseaux sociaux. Des hashtags comme #JesuisHermien, #GoHermien, #MeKoe (Moi vache) ont été créés pour sauver Hermien. La famille royale s’est aussi prise d’affection pour la vache rebelle. Pieter van Vollenhoven, beau-fils de l’ancienne reine Beatrix, a tweeté : « Nous devons sauver la vache Hermien. Achetons-la ensemble pour lui offrir la liberté. » Une cagnotte de financement participatif a même été lancée par le Parti pour les animaux pour offrir à Hermien une belle retraite dans un refuge pour bovins qui, comme elle, se sont échappés des abattoirs ou maltraités. Ici, « les vaches sont autorisées à mener une vie tranquille et paisible jusqu’à leur mort naturelle », explique le Parti sur son site. Pas moins de 50 000 euros ont été collectés.

Reste à capturer Hermien. Mais la tâche semble pour le moment difficile, comme l’explique le vétérinaire : « je ne peux pas l’approcher et lui tirer dessus pour l’endormir. Elle est stressée et craintive, elle pourrait prendre peur et traverser l’autoroute ». Pour ce dernier, « il faut la laisser tranquille, attendre les beaux jours et la sortie des troupeaux dans les prés, elle devrait alors se rapprocher des siens d’elle-même ».

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Justine Dupuy

Surprise

Du mobilier et des jouets pour enfants faits avec du plastique recyclé

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème