Ikea : bientôt des produits conçus à partir de plastique « océanique »

Publié le 24 octobre 2018 à 12:31 Demain | 746 vues

Ikea s’engage pour la protection des océans. L’enseigne suédoise d’ameublement et de décoration a annoncé lundi 22 octobre 2018 avoir rejoint NextWave, une initiative visant à utiliser les déchets en plastique avant qu’ils ne se retrouvent dans les océans. Les premiers prototypes faits à partir de plastique océanique devraient voir le jour d’ici fin 2019.

Les chiffres sont alarmants. Chaque année, entre 8 et 10 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. À ce rythme, on estime qu’il y aura plus de morceaux de plastique que de poissons d’ici 2050. Pour lutter contre cette pollution, de grands groupes ont décidé de s’engager. Le dernier en date : Ikea. Le géant suédois a annoncé avoir rejoint NextWave, une initiative collaborative qui vise à utiliser les déchets en plastique collectés à moins de 50 kilomètres d’une voie navigable, telle qu’une rivière et un lac, pour en faire des produits de grande consommation. L’objectif étant ainsi d’empêcher les détritus d’atteindre les océans, déjà pollués par plus de 86 millions de tonnes de plastique.

« Transformer le plastique océanique en marchandise »

« Grâce à NextWave, nous avons l’opportunité de collaborer avec d’autres entreprises et de développer un réseau mondial de chaînes d’approvisionnement en plastique océanique, tout en apprenant les uns des autres et en servant les intérêts de l’entreprise, de la communauté et de la planète », explique Lena Pripp Kovac, directrice du développement durable du groupe Inter Ikea. Et d’ajouter : « À l’avenir, nous voulons transformer le plastique océanique en marchandise et prendre des mesures pour que les déchets plastiques ne finissent pas leur course dans les océans. » Un avenir assez proche puisque les premiers prototypes devraient voir le jour d’ici la fin 2019. Reste à savoir quels seront les produits fabriqués à partir de ces déchets.

En juin dernier, Ikea avait annoncé plusieurs engagements en faveur de l’environnement. D’ici à 2030, il prévoit notamment de retirer tous les produits en plastique à usage unique de sa gamme et de ses restaurants. Le groupe s’est aussi engagé à concevoir tous ses produits « dans une démarche d’économie circulaire, dans le but de n’utiliser que des matériaux renouvelables ou recyclés » et à réduire son empreinte environnementale de 70 % en moyenne par produit.

 

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème