Infections alimentaires : 1,5 million de cas par an en France

Publié le 9 janvier 2018 à 11:56 Aujourd'hui | 142 vues

Selon une étude de Santé Publique France, publiée ce mardi 9 janvier, les infections d’origine alimentaire représentent chaque année 1,5 million de cas en moyenne, dont plus de 17 000 hospitalisations et 250 décès.

Salmonelles, Listeria monocytogenes… Les produits contaminés sont nombreux. Preuve avec les rappels effectués tout au long de l’année et dont Réponse Conso fait l’écho dans sa rubrique « Rappel de Produit ». Les consommateurs doivent être particulièrement vigilants. Selon une étude parue ce mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France, on dénombre d’ailleurs en moyenne chaque année 1,5 million de cas (entre 1,28 et 2,23 millions), 17 600 hospitalisations (entre 15 793 et 21 159) et 256 décès (entre 232 et 358). Cette étude a été menée sur la période 2008-2016. Elle a pris en compte 21 agents pathogènes (10 bactéries, 3 virus, 8 parasites) transmis à l’homme par l’alimentation.

Salmonelles et Listeria responsables de la moitié des décès

En France, environ 70% des cas et des hospitalisations d’origine alimentaire sont des infections dues à des norovirus, aux bactéries Campylobacter et aux salmonelles, indique l’étude. Les norovirus apparaissent responsables du plus grand nombre de cas (517 593 cas, soit 34% du nombre total de cas d’origine alimentaire). Ils sont au 3e rang en nombre d’hospitalisations (3 447 hospitalisations, 20% du nombre total d’hospitalisations pour infection d’origine alimentaire) et au 7e en nombre de décès (8 cas décédés, 3% du nombre total de cas décédés d’origine alimentaire). Les infections à Campylobacter spp. se classent au 2e rang en nombre de cas (392 177 cas, 26% du nombre total), en première position en nombre d’hospitalisations (5 524 hospitalisations, 31% du nombre total) et en 3e position en nombre de décès (41 cas décédés, 16% du nombre total). Quant aux infections aux salmonelles, ceux-ci arrivent en 3e position en nombre de cas (183 002 cas, 12% du nombre total), en 2e position en nombre d’hospitalisations (4 106 hospitalisations, 24% du nombre total) et en 1ère position en nombre de décès (67 cas décédés, 26% du nombre total).

Concernant la bactérie L. monocytogenes (Listeria), elle ne représente que 0,1% des cas symptomatiques d’origine alimentaire, mais se classe 2e en nombre de décès (65 cas décédés, soit 25% du nombre total de décès d’origine alimentaire), derrière les salmonelles, notent les auteurs de l’étude.

En cuisine, une hygiène irréprochable

Pour se protéger, il faut bien entendu être attentif aux différents rappels de produit mais aussi être vigilant lorsque l’on cuisine. Bien souvent, les infections alimentaires surviennent au domicile. Aliments mal conservés, pas assez cuits, produits périmés, mauvaise hygiène des ustensiles de cuisine, transferts de contaminants entre aliments sont autant de raisons qui peuvent nous rendre malades. Quelques gestes simples sont donc à adopter comme se laver régulièrement les mains, surtout avant de cuisiner, désinfecter ses ustensiles de cuisine, prévoir une planche à découper pour chaque famille d’aliments ou encore avoir un réfrigérateur toujours propre. Plus d’informations, ici.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Marine VAUTRIN

Surprise

Tetra, le lave-vaisselle pour ceux qui vivent dans un petit studio

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème