Internet : et si vous donniez du sens à vos clics ?

Publié le 22 juin 2017 à 18:00 Aujourd'hui | 463 vues

Naviguer sur le Web tout en soutenant des associations et des projets environnementaux, c’est possible grâce à ces trois moteurs de recherche.

Nous sommes des millions à surfer chaque jour sur Internet. Parmi les moteurs de recherche les plus utilisés, on retrouve Bing, Yahoo et, bien évidemment, Google. Ce dernier recenserait à lui seul environ 3 milliards de requêtes quotidiennes. Que ce soit pour lire l’actualité, trouver des recettes de cuisine, des astuces de jardinage, connaître la définition d’un mot compliqué ou les horaires d’un train… Pas une journée ne passe sans que l’on ne pianote sur un ordinateur ou un smartphone. Et si nos recherches pouvaient être vraiment utiles ? C’est ce que proposent plusieurs moteurs de recherche, ou métamoteurs plus précisément. Ceux-ci puisent leurs informations à travers les moteurs de recherche “classiques” (Google, Yahoo…). En voici trois.

Ecosia : pour planter des arbres

Naviguer sur Internet tout en luttant contre la déforestation, c’est ce que propose le moteur de recherche Ecosia. Grâce aux bénéfices générés par les annonces liées aux recherches, celui-ci finance des programmes de reforestation dans le monde. Concrètement, les publicités liées aux recherches génèrent des revenus pour Ecosia. Ces derniers, soit plus de 80%, sont réinjectés directement dans la plantation d’arbres qui serviront également à faire revenir l’eau, les plantes et les animaux dans des régions frappées par la sécheresse. Lancé en 2009, Ecosia a déjà pu injecter plus de 4 millions d’euros dans des projets de plantations au Burkina Faso, à Madagascar ou encore au Pérou. Plus de 9 millions d’arbres ont été plantés.

Pour utiliser Ecosia, c’est très simple. Il suffit de télécharger l’extension sur le site. Une fois cette étape passée, il suffit ensuite d’effectuer ses recherches comme d’habitude. Évidemment, enlevez votre AdBlock. Au fur et à mesure de vos navigations, vous pourrez voir le nombre d’arbres plantés grâce à vous, via un petit compteur placé en haut à droite de votre écran. À ce jour, Ecosia compte plus 5,5 millions d’utilisateurs. Plus d’infos, ici.

Ecogine : pour soutenir des associations environnementales

Créé par trois étudiants de Polytech’Nantes en 2008, Ecogine est un moteur de recherche associatif dont les bénéfices sont reversés à des associations environnementales, choisies par les internautes. Parmi elles, on retrouve le Centre de Soins pour Oiseaux sauvages du Lyonnais, Volée de Piafs et Le Tichodrome, le centre de sauvegarde de la faune sauvage en Isère. Ici, nul besoin de télécharger une extension. Il suffit d’utiliser le moteur de recherche sur Ecogine. Les résultats sont fournis par Google France. Pour chaque recherche effectuée, le géant reverse de l’argent à l’association Ecogine.org. Ces fonds sont ensuite redistribués aux associations sélectionnées. « Pour 1000 recherches, ce sont 2,1 euros qui sont récoltés et reversés aux associations », explique Ecogine sur son site. Comme pour Ecosia, il faut enlever son AdBlock. Ecogine s’est aussi engagé depuis 2008 à compenser le CO2 généré par tout le processus de nos recherches. Naviguer sur Internet pollue énormément. On vous en parle d’ailleurs ici.

Lilo : pour soutenir des projets sociaux et environnementaux

Créé en 2015 par Clément Le Bras et Marc Haussaire, Lilo est un moteur de recherche français qui reverse 50% de ses revenus à des projets sociaux et environnementaux. Tout comme avec Ecosia, il faut télécharger l’extension. Une fois le téléchargement effectué, il suffit ensuite d’effectuer ses recherches sur le moteur de recherche qui utilise la technologie Google, Yahoo et Bing. Et c’est là que la magie opère. Chaque fois que l’on effectue une recherche, on gagne une goutte d’eau. Celle-ci représente l’argent que l’on génère grâce à l’affichage des liens commerciaux. « La valeur d’une goutte d’eau dépend de la valeur des publicités que les utilisateurs affichent sur le moteur de recherche », explique Lilo sur son site. On peut ensuite les distribuer à l’association que l’on souhaite comme l’association Petits Princes qui réalise les rêves des enfants malades. L’argent est reversé chaque mois aux organismes. À ce jour, plus de 317 700 euros ont été récoltés. À noter que Lilo, contrairement à Google, empêche également la collecte de nos données personnelles et désactive le tracking publicitaire.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

OGarden : un jardin bio dans votre maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème