Jouets de Noël : c’est maintenant qu’il faut acheter !

Publié le 29 novembre 2017 à 9:39 Aujourd'hui | 19959 vues

Selon l’UFC-Que Choisir, la période idéale pour acheter les cadeaux de Noël à prix réduits est le mois de novembre. Cependant attention, les prix peuvent fortement varier d’une enseigne à l’autre.

Le compte à rebours est lancé, Noël est dans moins d’un mois. Il est donc plus que temps de faire ses emplettes pour combler ses proches. D’ailleurs, selon une enquête réalisée par CSA Research pour Cofidis France, 65% des Français commencent leurs achats de Noël avant le mois de décembre dont 37% en novembre. Ce n’est pas l’UFC-Que Choisir qui va les contredire. Depuis plusieurs années, l’association de consommateurs suit quotidiennement sur 12 sites Internet (grandes enseignes et sites marchands), entre le 1er septembre et le 31 décembre, le prix d’un panier de 34 jouets, livraison comprise. Mercredi 22 novembre, Que Choisir a dévoilé ses derniers résultats et ils sont sans appel. La période la plus propice pour faire ses achats sans trop se ruiner serait entre fin octobre à fin novembre.

Pour arriver à de tels résultats, Que Choisir a calculé le prix moyen du panier de jouets. Les courbes de l’association de consommateurs montrent que le prix des jouets est élevé en septembre et même supérieur au montant de référence. Début octobre, les prix commencent à chuter. Cela coïncide avec la sortie des catalogues de jouets, rappelle Que Choisir. Les prix atteignent leur plus bas niveau entre fin octobre et fin novembre. Pendant un mois, ils restent relativement stables et faibles. En revanche, dès le 1er décembre, ils remontent fortement pour atteindre un niveau identique à début septembre vers la mi-décembre. Il faut attendre le 25 décembre, soit après avoir offert les cadeaux, pour voir une nouvelle baisse des prix.

Des prix allant du simple au double

Si vous n’avez pas le temps d’acheter d’ici à vendredi, pas de panique, Que Choisir a également comparé les prix sur catalogue des 40 jouets les plus demandés par les enfants, dans 11 enseignes et sur quatre sites marchands. Le but était de savoir s’il est plus avantageux d’acheter dans un magasin de jouets, en grande surface ou en ligne. Parmi les prix des jouets analysés, celui de la Barbie et son cheval de rêve, la console Nintendo Switch, le Monopoly Gamer ou encore le Puppy éveil progressif. Que Choisir a remarqué des écarts de prix conséquents. Comptez 134,50 € pour la voiture électrique Cars 3 à Carrefour, Casino et Leclerc [avec la carte de fidélité], contre 244,98 € sur Avenue des jeux, soit une différence de plus de 110 €. Pour le Set de création Cutie Sixt de Lansay, Leclerc le propose à 23,90 € et Avenue des jeux à 46,98 €. Autrement dit, le prix est presque doublé.

Dans une majorité des cas, acheter sur Internet est donc loin d’être une bonne idée. Sur Avenue des jeux, 23 des 27 jouets disponibles sur le site sont vendus à des tarifs élevés, notamment car il faut payer des frais de livraison. C’est également le cas chez Cdiscount. Au final, les jouets achetés en ligne coûtent souvent plus cher qu’en grande distribution ou dans un magasin spécialisé. Souvent, c’est en grande surface que les prix sont les plus attractifs, notamment grâce à la carte de fidélité. C’est chez Carrefour qu’il y a les meilleures offres puisque 15 des 40 jouets sélectionnés sont en promotion, contre 8 chez Leclerc et 4 chez Cora. En revanche, sur la totalité des jouets présents sur le catalogue, Leclerc accorde le plus de remises à ses fidèles clients.

En attendant de passer en caisse, Que Choisir recommande donc d’être extrêmement vigilant et de ne pas hésiter à comparer les prix avant d’acheter.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Marie Bascoulergue

Surprise

WhyNote, le bloc-notes qui s’utilise à l’infini

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème