Le Kenya bannit les sacs en plastique (et ça ne rigole pas)

Publié le 29 août 2017 à 11:49 Demain | 192 vues

Au Kenya, les sacs en plastique, c’est fini ! Depuis le lundi 28 août, leur utilisation, fabrication et importation sont strictement interdites et désormais passibles d’amendes ou de peines de prison.

Nul ne peut l’ignorer, le plastique est un vrai fléau pour l’environnement. Chaque année, environ mille milliards de sacs en plastique sont utilisés dans le monde. Ces derniers mettent du temps à se dégrader et finissent pour la plupart dans la nature et, malheureusement, dans les océans. Pour lutter contre cette pollution, le Kenya a pris une décision radicale. Depuis lundi, leur utilisation, fabrication et importation sont prohibées. Le pays avait tenté à deux reprises pendant la décennie écoulée d’interdire les sacs en plastique. C’est désormais chose faite. Cette interdiction vise principalement les sacs distribués par les commerçants. Elle ne concerne pas les biens emballés dans du plastique ni les sacs utilisés pour les ordures.

Il faut dire que le Kenya est un grand consommateur de sacs en plastique. Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), les supermarchés kényans distribuent jusqu’à 100 millions de sacs plastiques par an. Ces sachets envahissent les trottoirs et bas-côtés, se retrouvent souvent dans les branches des arbres, sont parfois ingérés par le bétail et atterrissent dans les cours d’eau et l’océan Indien.

Jusqu’à 32 000 euros d’amende et 4 ans de prison

En Afrique, une dizaine de pays comme le Rwanda, le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont déjà interdit ou limité l’usage des sacs plastiques. Mais la loi kényane est particulièrement sévère. Les contrevenants risquent en effet une amende pouvant aller jusqu’à 32 000 euros et des peines de prison de quatre ans maximum.

L’interdiction des sacs en plastique avait été annoncée il y a six mois par les autorités afin que les consommateurs et commerçants puissent s’adapter à la nouvelle législation. L’entrée en vigueur de la mesure a cependant perturbé certains supermarchés et de nombreux clients qui ont dû emporter leurs courses dans les bras ou dans des caisses en carton. Pour y remédier, l’Association des commerçants au détail du Kenya a indiqué que les supermarchés prévoient de bientôt commercialiser des sacs écologiques et réutilisables à bas prix.

En France, les sacs plastiques aux caisses des magasins sont déjà prohibés. D’autres mesures pour lutter contre la pollution liée au plastique entreront en vigueur. À compter de 2020, la vaisselle jetable (gobelets, verres et assiettes à usage unique) sera interdite, sauf si elle est compostable et constituée de matières biosourcées. Dans le monde, un autre pays fait aussi figure d’exemple : le Costa Rica. Ce petit État d’Amérique centrale a décidé de bannir le plastique à usage unique. Pailles, vaisselle jetable, sacs plastiques, bouteilles… Ces objets en plastique à usage unique disparaîtront du paysage costaricain d’ici à 2021. 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème