Kiwaï : des minis kiwis à faire pousser chez soi

Publié le 8 novembre 2018 à 7:30 Aujourd'hui | 2532 vues

Et si vous faisiez pousser chez vous un Kiwaï ? Cette plante grimpante originaire d’Extrême-Orient produit des petits kiwis tout simplement délicieux. Culture, entretien, suivez le guide.

Amateurs et amatrices de kiwis, cette nouvelle devrait vous réjouir. Sachez qu’il est tout à fait possible de cultiver ces fruits dans votre jardin, quelle que soit la région où vous habitez. Non, vous ne rêvez pas. Toutefois, il ne s’agit pas des kiwis que l’on retrouve sur les étals de marchés ou dans le commerce mais des minis kiwis tout aussi savoureux. Le Kiwaï (Actinidia Arguta), aussi appelé « Kiwi de Sibérie » est une plante grimpante qui produit en abondance des petits kiwis. Très rustique, elle résiste très bien au froid et peut supporter des gelées frôlant les -20 degrés.

Ces fruits ont quasiment la même saveur que les kiwis traditionnels (un parfum proche de la groseille à maquereau en plus). Mais ce qui fait leur particularité, c’est qu’ils sont bien plus riches en vitamine C, en fibres et en minéraux (potassium, magnésium, calcium) que leurs cousins. Autre atout : ils ne possèdent pas de peau velue et se dégustent donc directement. Plus besoin de couteau ou de cuillère pour savourer leur chair succulente. Une corvée de vaisselle en moins.

Bref, ces minis kiwis ont décidément tout pour eux !

De la patience avant tout

Vous pourrez trouver plus facilement des plants sur des jardineries en ligne que dans votre magasin habituel. Sachez que le Kiwaï est une plante dioïque, c’est-à-dire qu’un pied porte soit des fleurs femelles, soit des fleurs mâles. Les associer est donc primordiale si vous voulez obtenir des fruits. Toutefois, il existe des variétés monoïques comme l’Actinidia Arguta « Issaï ». Ce dernier est autofertile, il possède à la fois des fleurs mâles et femelles. Nul besoin donc de plusieurs plantes pour avoir de délicieux petits fruits. C’est sur cette variété qu’il faudra parier. Celles et ceux qui se lanceront dans la culture du Kiwaï doivent toutefois être prévenus : il faudra être patient car la plante ne produira ses premiers fruits que trois ans après sa plantation. Mais croyez-nous, ça vaut vraiment le coup.

Planter, entretenir, récolter

Vous pouvez planter votre plante en pot ou en pleine terre dans un sol frais, bien drainé et riche en matières organiques. Les arbustes en contenant peuvent être plantés presque toute l’année (hors période de gel et de sécheresse). La période idéale sera cependant en septembre et octobre, surtout si vous plantez en pleine terre. Le sol sera encore chaud. Installez-le dans un endroit ensoleillé et légèrement ombragé et abrité du vent. Attention, la plante n’apprécie pas les sols trop calcaires et l’humidité stagnante. Lors de la plantation, il est conseillé d’ajouter un peu de terreau au fond du trou et ensuite d’arroser. L’été, les arrosages devront être réguliers et occasionnels le reste de l’année. Ayez la main légère car un excès d’humidité risque de faire pourrir les racines, notamment pendant l’hiver. En période hivernale, vous n’aurez pas besoin de le protéger avec un voile d’hivernage, car comme mentionné précédemment, le Kiwaï résiste sans problème à des températures avoisinant les -20 degrés. Chaque année, un apport d’engrais sera recommandé. Grimpante, la plante a besoin d’un support pour se développer. Vous pouvez utiliser une tonnelle, une pergola ou bien un treillis ou des fils tendus.

La floraison de la plante (des petites fleurs blanches à l’aisselle des feuilles) interviendra au printemps vers la mi-mai et les fruits commenceront à pousser en grappe pendant l’été. La récolte interviendra de la fin août à début octobre. Pour les reconnaître, c’est facile, les fruits mûrs se détacheront facilement. Dégustez-les rapidement, ils ne se conservent que peu de temps. L’hiver, pensez à tailler la plante. Cela consistera à tailler les rameaux à deux yeux au-dessus de l’emplacement du dernier fruit. Cette opération n’est pas indispensable mais elle permettra d’améliorer la fructification.

Il existe d’autres variétés de Kiwaï : « Geneva », une variété précoce qui produit des fruits rouges, « Ken’s Red » qui produit des gros fruits rouges foncés, « Weiki », une variété mâle ou encore « Bayern » dont les fruits sont rouges et verts. Toutefois, ils ne sont pas monoïques. Si vous optez pour une de ces variétés, veillez à planter des pieds femelles et mâles.

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème