L214 publie une nouvelle vidéo choc d’un élevage de poulets

Publié le 12 juin 2018 à 10:59 Aujourd'hui | 358 vues

L’association de défense animale L214 a publié ce mardi 12 juin une nouvelle vidéo choc dans un élevage de poulets “Maître Coq” en Vendée. 

“Enfermés à vie, entassés par milliers, sélectionnés génétiquement…des millions de poulets sont en souffrance”. Une réalité que souhaite dénoncer l’association de défense animale L214. Ce mardi 12 juin, elle publie des images chocs d’un élevage vendéen datant d’avril et mai dernier. Dans cet élevage vitrine, aussi lieu de formation pédagogique pour jeunes éleveurs, 30.000 poulets sont entassés par bâtiment. Ils ne voient jamais la lumière du jour, leur litière dégage de l’ammoniac qui irrite leurs poumons et brûle leur peau, et ils souffrent de graves problèmes de santé (cardiaques et respiratoires, boiteries, fractures, brûlures…). Certains n’arrivent même plus à atteindre les abreuvoirs et meurent de soif. Le toilettage, le perchage, les étirements, la régulation thermique, un sommeil profond, et la socialisation sont absolument impossibles pour les poulets dans de telles conditions d’internement. Sur-alimentés ils ont aussi du mal à respirer et peinent à porter le poids de leur corps. Des antibiotiques sont systématiquement ajoutés à leur nourriture mais malgré cela beaucoup ne survivent pas. Des conditions inhumaines pour un élevage qui affirme que l’animal et son bien-être sont au cœur de son métier.

Chaque année, plus de 30 millions de poulets meurent en élevage

À l’instar de ce dernier, 8 poulets sur 10 en France endurent l’enfer. Chaque année, 800 millions de poulets sont exploités pour leur viande. Ces derniers subissent tous l’enfermement à vie à 22 poulets par mètre carré, des conditions de détention insalubres (litière sale et corrosive, poussière, ammoniac) et des programmes d’antibiotiques. 35 jours après leur naissance, les jeunes oiseaux sont ramassés brutalement et envoyés à l’abattoir. L’espérance de vie d’un poulet est pourtant de 8 ans. Chaque année, plus de 30 millions de poulets meurent en élevage. Selon un sondage Ifop réalisé en juin 2018 auprès de la population française, 91% des Français affirment pourtant être contre l’élevage intensif des poulets et 66% sont prêts à remplacer une partie de leur consommation de viande de poulet par des alternatives végétales.

L’association L214 appelle à signer une pétition contre l’élevage intensif qui comptabilise d’ores et déjà 1135 signatures. Celle-ci appelle les citoyens soucieux des animaux à lutter contre l’élevage intensif, aux restaurateurs à exclure tout produit issu d’élevages intensifs, aux personnalités publiques de mettre leur notoriété au service du combat contre les pires formes d’élevage, aux élus de mettre en oeuvre des politiques en faveur de l’amélioration des conditions d’élevage, de transport et d’abattage et aux dirigeants d’entreprises de l’agroalimentaire une politique proactive visant à diminuer la part des produits issus d’élevages intensifs et à développer des alternatives végétales.

Claire Lebrun

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème