Le Black Friday sera Green !

Publié le 22 novembre 2018 à 9:56 Aujourd'hui | 519 vues

Non à l’hyperconsommation ! Pour la deuxième année, les anti-Black Friday se mobilisent pour promouvoir une consommation responsable. 

Le Black Friday fait son retour vendredi 23 novembre. À cette occasion de nombreux commerçants effectueront des rabais monstres, allant de 20 à 80%. Sur Internet et dans certaines boutiques, les super promos ont d’ailleurs déjà commencé depuis quelques jours sur une sélection d’articles : électroménager, high-tech, beauté, etc. Les prix sont tellement attractifs que nous sommes poussés par l’envie de tout acheter, même des produits dont on n’a pas vraiment besoin et qui finiront sûrement à la poubelle ou sur un site de revente dans quelques années. Une surconsommation qui pèse lourd sur le porte-monnaie mais aussi sur l’environnement. En septembre dernier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) tirait déjà la sonnette d’alarme : « contrairement à ce que l’on pourrait penser, les équipements de la maison représentent une part élevée des émissions de CO2 des Français qui peut s’avérer aussi importante que les transports ou l’alimentation. » Car avant d’arriver dans nos foyers, leur fabrication, leur transport et leur distribution génèrent énormément de CO2 et mobilisent des quantités énormes de matières premières. Même chose pour les textiles. Rien que pour faire un jean, il faut entre 7 000 et 10 000 litres d’eau.

Green Friday : ateliers et chiffre d’affaires reversé

Aujourd’hui, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer cette « grande messe du consumérisme ». L’an dernier, le réseau de réparateurs solidaires Envie avait ainsi décidé de détourner cette journée en lançant le « Green Friday ». Devenu un mouvement collectif sous l’impulsion d’Altermundi avec le soutien de la Ville de Paris, le Green Friday a rapidement pris de l’ampleur. Rejointe par le REFER, Dreamact, Ethiquable et Emmaüs, l’association proposera cette année des actions de sensibilisation partout en France. « Refusant l’immobilisme, le collectif Green Friday a décidé d’agir en rappelant que l’acte d’achat est un choix fort, avec des conséquences concrètes sur l’environnement lorsqu’il est motivé par des causes justes et durables. Le but n’est pas de culpabiliser, mais bien de sensibiliser les citoyens à une consommation plus responsable », explique Green Friday sur son site.

Le 23 novembre, des événements et des ateliers seront organisés par les membres du collectif. À Paris, il sera par exemple possible d’apprendre à fabriquer des éponges zéro déchet avec Rue Rangoli, de participer à des sessions de couture organisées par Emmaüs Défi ou encore d’assister à un atelier réparation électrique et textile avec La Ressourcerie créative. Des entreprises et des marques partenaires s’engageront également à ne pas proposer de réduction sur leurs produits et à reverser 15 % de leur chiffre d’affaires au profit d’associations engagées pour une consommation responsable comme HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), Zero Waste France et Les amis de la Terre.

Retrouvez l’intégralité des événements sur le site du Green Friday.

La Camif ferme encore son site

De son côté, La Camif, spécialisée dans la vente d’équipements pour la maison sur Internet, a aussi décidé de dire non au Black Friday. Comme en 2017, elle ne proposera pas d’offres spéciales et fermera son site. « Après avoir tout donné l’année dernière lors du Black Friday avec notre action #OnDonneTout, cette année nous avons décidé de vous sensibiliser encore, mais autrement », explique l’entreprise. La Camif organisera des ateliers sur le zéro déchet et des ateliers DIY dans les locaux de son siège social situé au 66 rue Jacques Daguerre à Niort (10h à 13h).

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème